Radionécrose : Symptômes

1

Symptômes 

Les symptômes par ordre chronologique de la radionécrose sont : 

  • L'érythème (coloration rose, rouge de la peau).
  • L'œdème qui se traduit par une augmentation de volume des tissus donc par la survenue d'un gonflement plus ou moins important, traduisant l'arrivée massive de liquide.
  • L'apparition de vésicules et/ou de bulles.
  • Les troubles de la pigmentation.
  • L'atrophie (diminution de volume de la peau).
  • L'induration (perte d'élasticité).
  • La télangiectasie qui correspond à la dilatation de petits vaisseaux cutanés, formant de fines lignes rouges, parfois violettes, d'une longueur allant de quelques millimètres, à quelques centimètres. Ils dessinent souvent des réseaux appelés angiomes stellaires (entrelacement de petits vaisseaux ayant la forme d'étoile).
  • Les ulcérations qui traduisent la radionécrose proprement dite.
  • La transformation des tissus normaux en tissus cancéreux (regroupement de cellules cancéreuses).

Physiopathologie 

La nécrose se définit comme étant l'arrêt (anormal, dû à une maladie) de fonctionnement d'une cellule. Elle peut également toucher un ensemble de cellules, ou un tissu alors que les autres parties de voisinage restent vivantes.

La transformation qui en résulte, est une mortification des cellules, ou des tissus.

La nécrose doit être différenciée de l'apoptose (mort cellulaire naturelle) qui elle est programmée génétiquement.

De façon générale la nécrose correspond à des modifications morphologiques, survenant lorsqu'une cellule arrive en fin de vie, à la suite d'événements tels que :

  • Un traumatisme important comme un arrêt ou une diminution de la circulation sanguine au niveau d'un organe.
  • L'hyperthermie (élévation importante de la température).
  • Une intoxication par un produit chimique.

C'est la membrane de la cellule qui est la plus touchée, entraînant une absence de régularisation des pressions régnant à l'intérieur de celle-ci, à l'origine de la rupture de la cellule, et du déversement (la cellule se vide) de son contenu, dans les tissus de voisinage.

La nécrose est à l'origine du processus inflammatoire. Les affections secondaires à l'utilisation de la radiothérapie, peuvent être diagnostiquées avant la survenue de radionécrose, ou de la radiodermite.

Diagnostic différentiel 

La radionécrose ne doit pas être confondue avec la radiodermite correspondant à une lésion touchant la peau ou la muqueuse (couche de cellules recouvrant l'intérieur des organes creux), survenant après une radiothérapie (utilisation des rayons x comme thérapie), ou l'utilisation de substances radioactives.

Celle-ci survient avant la radionécrose.

Aucun commentaire pour "Radionécrose"

Commentez l'article "Radionécrose"

Les textes que vous publiez via ce formulaire sont accessible à tous, et sont susceptibles de constituer des données sensibles. Soyez en conscient lorsque vous rédigez vos messages : vous êtes responsable des informations personnelles que vous divulguez.