Pyélonéphrite aiguë : Traitement

1

Traitement 

Le patient peut éventuellement être traité à domicile, à condition que le tableau clinique n’évolue pas au-delà de 48 heures, qu’il ne soit pas porteur d'une tare (diabète, immunosuppression), que le traitement puisse être convenablement suivi, que l'évolution soit rapidement favorable et que l'état général soit acceptable.

Le traitement comprend les céphalosporines troisième génération, sous forme intraveineuse, avec éventuellement un relais sous forme de comprimés par le céfixime.

La surveillance par l'antibiogramme est nécessaire. L'antibiogramme est le résultat obtenu au laboratoire d’analyses biologiques d’un test destiné à montrer la sensibilité d’un germe microbien (bactérie, parasite, champignon) à divers antibiotiques, en vue de sélectionner l’antibiotique le plus efficace pour lutter contre ce germe.

Pour certains cas, une hospitalisation est inévitable et comporte la mise sous antibiothérapie par voie intraveineuse (céphalosporines troisième génération, fluoroquinolone).

Dans certaines formes sévères compliquées, l'association à un aminoside se justifie. Le traitement est adapté grâce à l'antibiogramme. 

Cas particulier de la femme enceinte ou de l'enfant : seule la céphalosporine troisième génération est utilisée en première intention, avant le résultat de l’antibiogramme bien entendu. 

Intervention pour retirer un obstacle sur les voies urinaires après drainage des urines chez un patient mis sous antibiotique. 

Dans certains cas gravissimes, où il existe un choc septique (voir ci-dessus), il est nécessaire de mettre le patient sous goutte à goutte avec un produit bien connu des réanimateurs (macromolécules), associé à de la dopamine dont la posologie sera adaptée en fonction de l'état cardiaque et vasculaire du patient. Le plus souvent, celui-ci est mis sous antibiotique de type céphalosporines troisième génération avec fluoroquinolone associée à un aminoside.

La dopamine s’utilise en thérapeutique pour :

  • Augmenter la force de contraction du cœur.
  • Diminuer la quantité de sang circulant.
  • En urgence quand il existe un état de choc cardiogénique.
  • En cas de traumatisme important.
  • Après une infection.

Son utilisation se fait dans le cadre de la réanimation cardiologique, elle est susceptible d’entraîner des effets secondaires :

  • Nausées.
  • Vomissements.
  • Crises d’angor (angine de poitrine due à la fermeture des artères coronaires irriguant le muscle cardiaque -myocarde-).
  • Troubles du rythme cardiaque.

Il existe des contre-indications à l'utilisation de la dopamine qui sont :

  • Grossesse et allaitement.
  • Allergie.
  • Phéochromocytome (tumeur des glandes surrénales = situées au-dessus des deux reins) susceptibles d’entraîner une élévation importante de la tension artérielle.

Aucun commentaire pour "Pyélonéphrite aiguë"

Commentez l'article "Pyélonéphrite aiguë"

Les textes que vous publiez via ce formulaire sont accessible à tous, et sont susceptibles de constituer des données sensibles. Soyez en conscient lorsque vous rédigez vos messages : vous êtes responsable des informations personnelles que vous divulguez.