Pyélonéphrite aiguë : Examen médical

1

Examen médical 

  • L'urographie intraveineuse, qui est un examen radiologique (de moins en moins pratiqué) permettant d’étudier la morphologie (recherche d’une malformation) des conduits urinaires, et le fonctionnement de l’appareil urinaire. Il consiste à opacifier les voies urinaires grâce à l’injection par voie intraveineuse (dans une veine) d’un produit de contraste qui ne laisse pas passer les rayons X à la radiographie. L’examen dure environ une heure et demie, et nécessite au préalable, une radiographie simple pour localiser éventuellement la présence de calculs urinaires et qui ne nécessitent pas l’injection de produits de contraste (les calculs apparaissent spontanément sur la radio sans nécessité de préparation au préalable). Plusieurs clichés sont pris à intervalles réguliers de 5 minutes au début, puis de 10 minutes, 15 minutes et enfin de 20 minutes. Ce type de clichés permet d’étudier la morphologie des voies urinaires et la quantité de produit éliminée par les reins (fonction rénale). Des clichés sont également pris avant, pendant, et après l’émission d’urine et parfois même 24 à 48 heures plus tard. L’urographie intraveineuse ne nécessite pas d’hospitalisation ni d’immobilisation prolongée après l’examen. Cet examen ne se pratiquera que quand l'uroscanner (scanner de l'appareil urinaire) n'est pas possible.
  • L'échographie des reins doit surtout rechercher les complications telles qu'un abcès ou une dilatation du bassinet secondaire à un obstacle.

Analyses médicales 

  • Hyperleucocytose (élévation du taux de globules blancs dans le sang).
  • Quelquefois présence de pus dans les urines.
  • Présence de globules blancs altérés ainsi que des cellules de recouvrement à l'intérieur de la vessie.
  • Une hématurie (présence de sang dans les urines) peut être retrouvée à la période aiguë de la maladie, mais si elle persiste après la disparition des signes de l'infection, il faut alors rechercher une autre cause pour cette hématurie, c'est-à-dire un calcul, une tuberculose ou une tumeur.

Aucun commentaire pour "Pyélonéphrite aiguë"

Commentez l'article "Pyélonéphrite aiguë"

Les textes que vous publiez via ce formulaire sont accessible à tous, et sont susceptibles de constituer des données sensibles. Soyez en conscient lorsque vous rédigez vos messages : vous êtes responsable des informations personnelles que vous divulguez.