Purpura

Définition 

Le purpura est un écoulement anormal de sang au niveau de la peau ou des muqueuses : celles-ci sont parsemées de petites taches rouge vif ou bleuâtres, qui en vieillissant deviennent brunâtres ou jaunâtres.

Généralités 

Les pétéchies sont de petites taches cutanées rouges violacés, dues à une infiltration de sang sous la peau.

Plus précisément, cette hémorragie correspond à une extravasation d'hématies dans le derme (sortie de globules rouges des vaisseaux vers la peau) et ne s'efface pas à la vitropression. La vitropression, qui consiste à appliquer un morceau de vitre sur une lésion de la peau, permet de faire la différence entre deux types de lésions dermatologiques.

En effet, il existe d'autres problèmes dermatologiques qui disparaissent à la vitropression. Ainsi, une lésion érythémateuse localisée (de couleur rouge, ou rouge-violine, en rapport avec une vasodilatation c'est-à-dire une ouverture des vaisseaux) s'efface à la vitropression, à l'inverse du purpura.

Un purpura se définit par une tache supérieure à 3 mm, et les pétéchies par une taille inférieure à 2 mm. D'autre part, et c'est important, ils se différencient par le fait qu'ils sont séparés en 2 groupes, selon qu'ils sont infiltrés ou non infiltrés.

Classification 

  • PURPURAS VASCULAIRES INFLAMMATOIRES
    • Les purpuras sans troubles de l'hémostase (sans problème de coagulation, c'est-à-dire qu'il s'agit de purpuras dus à un problème vasculaire).
    • Purpura allergique de Schônlein-Henoch (purpura d'origine rhumatismale).
    • Purpuras infectieux : ce sont des purpuras secondaires à un microbe, après une endocardite (inflammation de l'endocarde, c'est-à-dire de l'enveloppe interne du coeur) infectieuse, une méningococcie (infection par un germe du nom de miningocoque), une hépatite B.
    • Purpura hyperglobulinémique de Waldenström : dans cette maladie, certaines variétés de globules blancs (précurseurs des lymphocytes impliqués dans les réactions immunitaires) sécrètent en excès des anticorps appelés IgM.
  • PURPURAS VASCULAIRES NON INFLAMMATOIRES :
    • Purpura sénile de Bateman (taches lie-de-vin sur les mains et les avant-bras).
    • Purpuras héréditaires : il s'agit d'une fragilité capillaire (des petits vaisseaux) constitutionnelle.
    • Purpura annulaire télangiectasique de Majocchi. La télangiectasie est une dilatation permanente des petits vaisseaux situés dans le derme.
    • Syndrome de Gardner-Diamond (purpura vasculaire par réaction auto-immunitaire).
    • Purpuras avec troubles de l'hémostase (trouble de la coagulation) sans thrombopénie (il n'y a pas de baisse des plaquettes). Dans ce cas, le temps de saignement est allongé, et il existe une altération qualitative des plaquettes.
  • THROMBOPATHIES CONSTITUTIONNELLES :
    • Glanzmann. Appelée également thrombasthénie héréditaire ou pseudohémophilie héréditaire de Frank, ce purpura entraîne des hémorragies de nature héréditaire, transmises selon le mode récessif autosomique (il est nécessaire que le père et la mère présentent l'anomalie chromosomique pour que l'enfant ait la maladie).
    • Syndrome de Bernard et Soulier. Appelée également dystrophie thrombocytaire hémorragipare, cette variété de purpura habituellement bien toléré congénital et familial se caractérise par une transmission autosomique récessive (il n'est nécessaire que le père et la mère présente l'anomalie chromosomique à travers des chromosomes non sexuels pour que l'enfant ait la maladie. La dystrophie thrombocytaire hémorragipare, se caractérise par des hémorragies situées au niveau de la peau et des muqueuses (couche de cellules recouvrant les organes creux en contact avec l'air), et par un aspect particulier des plaquettes sanguines qui apparaissent au microscope de grande taille.
    • Syndrome de Naegeli.
    • Maladie de von Willebrand.
    • Déficit en cylo-oxygénase.
  • THROMBOPATHIES ACQUISES :
    • Cirrhose (dégénérescence et durcissement du foie.
    • Urémie (présence d'urée dans le sang en quantité anormale).
    • Myélome multiple(multiplication anormale, dont on ne connaît pas l'origine, des plasmocytes (variété de globules blancs) dans la moelle osseuse).
    • Macroglobulinémie de Waldenström (prolifération anormale de cellules souches -" bébés cellules"- à l'origine des lymphocytes -variété de globules blancs- jouant un rôle important dans le processus immunitaire, c'est-à-dire la défense de l'organisme) entraînant un excès d'immunoglobuline M (type d'anticoprs spécifique).
    • Syndromes myéloprolifératifs (pathologie se caractérisant par une multiplication des cellules sanguines de la moelle osseuse).
    • Prise de médicaments (antiagrégants plaquettaires, anti-inflammatoires non stéroïdiens c'est-à-dire ne contenant pas de cortisone ou ses dérivés).
    • Purpuras avec troubles de l'hémostase et thrombopénie (nombre de plaquettes inférieures à 50.000 par mm 3 , c'est-à-dire très inférieures à la normale).
  • THROMBOPENIES CONSTITUTIONNELLES (baisse des plaquettes depuis la naissance) :
  • THROMBOPENIES ACQUISES (baisse du nombre de plaquettes secondaires à une cause) :

Forum : discussions concernant "Purpura"

  • ... du virus H5N1 de l'endroit où il aurait ses origines : la Chine méridionale. signé:acharif my abdellah bouskraoui www.maisonblanche.canalblog.com ...
  • ... Par calimero341 le 20/05/08 à 18h08 Alors voila tout le ...
  • ... un frotti chez ma gynecologue. J ai recu le resultat : Anomalies des cellules malpighiennes evoquant une infection virale de type ... les questions que je me pause au sujet du Papilloma Virus : Il faut savoir que cela fais un an que je suis avec mon partenaire et que je ...
  • Grippe aviaire : le nombre des décès dans le monde aurait dépassé la.. ... sociaux des États-Unis, M. Michael Leavitt, déclare : « Nous sommes dans une course contre un virus redoutable qui se déplace ...
  • ... Par Invité le 16/12/06 à 18h30 depuis sa naissance ...
Lancez une discussion sur le forum

Aucun commentaire pour "Purpura"

Commentez l'article "Purpura"