Postménopause et ostéoporose (stratégie thérapeutique) : Examen médical

1

Analyses médicales 

Le taux de calcium dans le sang (calcémie), le taux de phosphore dans le sang (phosphorémie) ainsi que celui des phosphatases alcalines est normale.

On distingue, en fonction de l’acidité du milieu de la réaction, les phosphatases alcalines, qui agissent en milieu moins acide (elles sont essentiellement présentes dans le foie et le tissu osseux), et les phosphatases acides prostatiques (PAP), qui agissent en milieu acide.

Les phosphatases alcalines, dont le taux est de :

  • 1,5 à 4 unités pour 100 millilitres (Bodansky)
  • 4 à 20 unités pour 100 ml (King Armstrong)
  • 60 à 170 (UI) unités internationales par litre

...sont normalement présentes dans le sang, et sont en partie éliminées par la bile. La présence de cette enzyme est indispensable à la minéralisation de l’os. Dans les cellules osseuses ayant pour but la fabrication du tissu osseux (ostéoblastes) ainsi que celles du cartilage (chondroblastes), il existe des vésicules de calcification contenant de la phosphatase alcaline.

Chez quelques patients seulement on constate un excès de sécrétion du calcium à l'intérieur des urines (hypercalciurie) toujours modéré.

Le taux sanguin de parathormone est bas au cours de l'ostéoporose postménopausique.

Aucun commentaire pour "Postménopause et ostéoporose (stratégie thérapeutique)"

Commentez l'article "Postménopause et ostéoporose (stratégie thérapeutique)"

Les textes que vous publiez via ce formulaire sont accessible à tous, et sont susceptibles de constituer des données sensibles. Soyez en conscient lorsque vous rédigez vos messages : vous êtes responsable des informations personnelles que vous divulguez.