Polychondrite atrophiante chronique : Traitement

1

Traitement 

Les traitements d'une polychondrite atrophiante sont :

  • Les cas modérés peuvent être traités par l’aspirine, l’indométacine, et d’autres anti-inflammatoires non stéroïdiens (ne contenant pas de cortisone).
  • Les cas les plus graves sont habituellement traités par de la prednisone (variété de cortisone) avec diminution rapide des quantités absorbées dès l’apparition d’une réponse positive. La Méthotrexate est parfois utilisée. 
  • Dans certains cas, utilisation d’immunosuppresseurs tels que le cyclophosphamide.
  • Les interventions sur les artères et sur les valves n'ont pas un bon pronostic à moyen terme.
  • Les endoscopies peuvent présenter un danger car elles sont susceptibles de déclencher des stress respiratoires pouvant être à l'origine d'un décès.

Aucun commentaire pour "Polychondrite atrophiante chronique"

Commentez l'article "Polychondrite atrophiante chronique"

Les textes que vous publiez via ce formulaire sont accessible à tous, et sont susceptibles de constituer des données sensibles. Soyez en conscient lorsque vous rédigez vos messages : vous êtes responsable des informations personnelles que vous divulguez.