Polyarthrite chronique symétrique progressive de Bezançon et Weil : Examen médical

Examen médical 

La biopsie de la membrane synoviale, et la radiologie confirment le diagnostic.

Consultation médecin 

Le squeeze test, est réalisé en appuyant sur les côtés des articulations concernées par la polyarthrite rhumatoïde, ou susceptible d'être concernées. Celui-ci permet éventuellement de mettre en évidence une douleur provoquée, dont la présence signe un test positif.

Des nodules rhumatoïdes apparaissent chez 20 à 30 % des sujets atteints de polyarthrite rhumatoïde. Ils sont retrouvés essentiellement dans les régions situées autour des articulations au niveau des surfaces d'extension, et des zones qui sont soumises à des pressions.

Ces nodules peuvent également apparaître à d'autres endroits que celles-ci. Il s'agit essentiellement de la plèvre, et des méninges (membrane de recouvrement et de protection du système nerveux). En ce qui concerne les localisations osseuses et articulaires, les nodules rhumatoïdes sont présents sur :

  • La bourse olécrânienne.
  • La styloïde cubitale.
  • Le tendon d'Achille.
  • L'occiput.

L'évolution des nodules rhumatoïdes est la suivante : le plus souvent ils ne sont pas douloureux, mais ils peuvent s'infecter où se rompre à la suite d'un traumatisme. Ils apparaissent chez les individus qui ont des facteurs rhumatoïdes circulants. Il semble que les patients soumis à un traitement par méthotrexate, voient leur nombre de nodules augmenter. 

La vascularite rhumatoïde concerne les patients atteints de polyarthrite rhumatoïde sévère, présentant d'autre part un taux élevé de facteurs rhumatoïdes. Elle est susceptible d'évoluer vers une polyneuropathiec'est-à-dire une atteinte des nerfs de l'organisme, et une inflammation de ceux-ci sous la forme de multinévrites. D'autre part, certains patients souffrent alors d'ulcérations (petites plaies) de la peau, de nécroses du derme, de gangrènes des doigts, et un infarctus des viscères, c'est-à-dire une insuffisance de vascularisation sanguine, ayant entraîné une destruction viscérale.

La vascularite cutanée, se traduit quelquefois par l'apparition d'éruption de petits points de coloration brune au niveau du lit de l'ongle, des replis cutanés, et de la pulpe des doigts. Toujours en ce qui concerne la vascularite rhumatoïde, certains patients souffrent d'atteinte cardiaque, de type infarctus du myocarde, faisant suite à une vascularite rhumatoïde.

L'atteinte des poumons, en ce qui concerne la polyarthrite rhumatoïde se traduit de la manière suivante : l'atteinte concerne les plèvres pleuropulmonaires, c'est-à-dire les membranes de recouvrement, et de protection des poumons. Au cours de cette spécificité de la maladie, qui se rencontre essentiellement chez les hommes, on constate une perte d'élasticité de ces membranes à type de fibrose interstitielle. D'autre part on voit apparaître au niveau de ces plèvres, des nodules pleuropulmonaires qui entraînent l'apparition de pneumonie, c'est-à-dire de maladie des poumons et d'inflammation des artères des poumons, à type d'artérite pulmonaire. Généralement cette atteinte pulmonaire ne se traduit pas par l'apparition de symptômes chez le patient au cours de sa vie.

Malheureusement ces lésions sont retrouvées après avoir procédé à une autopsie du cadavre. Néanmoins si on pratique un prélèvement du liquide pleural, c'est-à-dire du liquide qui se trouve entre les plèvres pulmonaires, on constate que celui-ci possède de très petite quantité de glucose, à condition qu'il n'y ait pas d'infection. D'autre part les spécialistes en pneumologie, ont l'habitude de doser le complément à l'intérieur du liquide pleural. Celui-ci est en quantité basse. Dans certains cas, tout de même, les patients souffrent de fibrose pulmonaire, ce qui diminue leur capacité respiratoire et entraîne des difficultés à respirer. Toujours dans ce contexte de polyarthrite rhumatoïde, il est nécessaire de parler du syndrome de Caplan.

Il s'agit d'un ensemble de symptômes qui survient chez des patients atteints de pneumoconiose, et concernés également par la polyarthrite rhumatoïde. Ces individus développent une perte d'élasticité des poumons qui majore leurs difficultés à respirer. Plus rarement, certains patients présentent également un pneumothorax, et une fistulec'est-à-dire une communication entre les bronches et les plèvres pulmonaires. Dans certains cas, des nodules rhumatoïdes concernent le cartilage cricoïde (au niveau de la thyroïde, de la pomme d'Adam), ou le larynx, entraînant des difficultés à respirer au niveau des voies aériennes supérieures.

Analyses médicales 

Les analyses montrent essentiellement :

  • L'augmentation de la vitesse de sédimentation (VDS).
  • L'augmentation de la CRP (signe d'inflammation).
  • L'augmentation des alpha-2 gammaglobulines (variétés de protéines dans le sang).
  • Une hyperplaquettose (augmentation du nombre de plaquettes).
  • Une anémie due à l'inflammation.
  • Une réaction de Waaler et Rose positive.
  • Un test de fixation au latex.
  • Des anticorps antinucléaires présents dans 10 à 30 % des cas.
  • Des anticorps antikératines.

Aucun commentaire pour "Polyarthrite chronique symétrique progressive de Bezançon et Weil"

Commentez l'article "Polyarthrite chronique symétrique progressive de Bezançon et Weil"

Les textes que vous publiez via ce formulaire sont accessible à tous, et sont susceptibles de constituer des données sensibles. Soyez en conscient lorsque vous rédigez vos messages : vous êtes responsable des informations personnelles que vous divulguez.