Poliomyélite : Évolution

1

Evolution de la maladie 

La guérison survient en 24 à 72 heures pour la forme bénigne.

Ce sont les atrophies musculaires qui constituent les séquelles les plus préoccupantes. Elles s'accompagnent d'une rétraction avec une atteinte sur la croissance de plusieurs membres, ce qui nécessite le plus souvent des interventions chirurgicales en orthopédie.

Ces atrophies musculaires touchent également la colonne vertébrale.

Dans la poliomyélite paralytique, environ 25 % des patients présentent un handicap fonctionnel permanent et sévère, 25 % présentent un handicap léger, 50 % guérissent sans séquelles de paralysie.

La récupération musculaire s'effectue le plus souvent au cours des six premiers mois, mais il faut s'attendre à continuer à récupérer pendant encore deux ans.

La mortalité est d'environ 1 à 3 % (quelquefois plus chez certains individus présentant une atteinte du bulbe rachidien).

Aucun commentaire pour "Poliomyélite"

Commentez l'article "Poliomyélite"

Les textes que vous publiez via ce formulaire sont accessible à tous, et sont susceptibles de constituer des données sensibles. Soyez en conscient lorsque vous rédigez vos messages : vous êtes responsable des informations personnelles que vous divulguez.