Pneumoconiose : Symptômes

1

Symptômes 

  • Les symptômes n'apparaissent qu'après plusieurs années d'exposition.
  • Celle-ci est le plus souvent liée à une profession.
  • C'est généralement la radiographie (dans le cadre d'un suivi professionnel en médecine du travail), qui met en évidence la pneumoconiose.
  • Quelquefois une radiographie pratiquée pour toutes autres raisons, objective l'accumulation des poussières.
  • La gêne respiratoire n'est pas le premier symptôme, en tout cas pas celui qui amène à consulter.

Physiopathologie 

La pénétration de ces poussières comportant le plus souvent du charbon, de la silice, du fer, dans les poumons, est suivie d'une fixation sur les muqueuses (couche de cellules recouvrant l'intérieur des alvéoles pulmonaires). En dehors de la nature des particules, d'autres facteurs jouent également un rôle physiopathologique (mécanisme à l'origine de la maladie). Il s'agit de (liste non exhaustive) :

  • L'intensité des particules inhalées.
  • La durée de l'exposition.
  • La susceptibilité personnelle d'influencer l'épuration par les poumons (tapis ciliaire, alvéoles pulmonaires entre autres). Autrement dit certaines personnes, mieux que d'autres, éliminent les particules toxiques à l'intérieur des voies respiratoires.
  • L'association ou pas, d'un tabagisme actif (voire passif : intoxication par la fumée de tabac des fumeurs alors que l'on est soi-même non-fumeur), susceptible d'aggraver le retentissement respiratoire de l'accumulation des poussières.

Aucun commentaire pour "Pneumoconiose"

Commentez l'article "Pneumoconiose"

Les textes que vous publiez via ce formulaire sont accessible à tous, et sont susceptibles de constituer des données sensibles. Soyez en conscient lorsque vous rédigez vos messages : vous êtes responsable des informations personnelles que vous divulguez.