Plexus d'Auerbach et le plexus de Meissner : Symptômes

Physiopathologie 

L'absence partielle ou totale de ces ganglions, provoque une maladie congénitale appelée la maladie de Hirschsprung. Cette maladie, qui se manifeste essentiellement chez les nourrissons entre 3 et 5 mois mais également chez les nouveau-nés, atteint :

  • Le côlon (gros intestin).
  • Le sigmoïde (dernière partie du côlon, précédant le rectum).
  • Le rectum (segment situé entre le côlon et l'anus).

Sa fréquence est d'environ 1 cas pour 5000 naissances. Elle est plus fréquente chez les garçons que chez les filles. Elle survient pendant la grossesse, et traduit une malformation embryologique. En effet, les cellules nerveuses prévues pour coloniser la paroi intestinale ne migrent pas de leur lieu de fabrication (appelé la crête neurale). L'absence des plexus de Meissner et d'Auerbach, a pour conséquence l'absence de péristaltisme, qui est l'ensemble des contractions musculaires permettant la progression du contenu à l'intérieur d'un organe creux concernant le tube digestif, il s'agit de la progression des aliments du pharynx jusqu'au rectum. Ce phénomène physiologique, appelé également motricité digestive, est un mécanisme spontané du tube digestif. Sans péristaltisme, le brassage des aliments, et l'absorption des nutriments, c'est-à-dire des éléments contenus dans les aliments, sont impossibles.

La maladie de Hirschsprung provoque une distension abdominale importante. Quand les selles et les gaz arrivent dans la partie de l'intestin dépourvue de plexus , leur progression ne se fait plus. Ceci a pour conséquence, une augmentation de volume (dilatation) de cette partie. Il existe différents degrés de gravité de la maladie, selon le nombre de plexus manquants. Plus la zone concernée en est dépourvue, plus les troubles sont sévères. Heureusement, dans la majorité des cas, cette zone dépourvue de ganglions se limite au côlon sigmoïde (partie terminale du côlon, précédant le rectum).

Aucun commentaire pour "Plexus d'Auerbach et le plexus de Meissner"

Commentez l'article "Plexus d'Auerbach et le plexus de Meissner"