Platyspondylie : Symptômes

1

Physiopathologie 

La platyspondylie est d'origine congénitale, et est généralement associée à une scoliose. Elle se rencontre dans :

  • La chondrodystrophie génotypique qui est une maladie osseuse constitutionnelle dans laquelle les altérations génétiques acquises héréditairement par le sujet, sont à l'origine d'un trouble de la formation, ou de la croissance du cartilage. Cette pathologie provoque des anomalies très variées du squelette, allant des troubles de la croissance du tissu osseux, et notamment des extrémités (épiphyse), aux excroissances osseuses localisées anarchiques (éléments du squelette osseux dont la croissance se fait dans n'importe quel sens), à l'origine de formation de structures osseuses appelées exostoses.
  • La brachyolmie est une dysplasie qui se traduit par une insuffisance de taille prédominant sur le tronc (elle a été décrite par Maroteaux 1968). Les membres sont normaux, quoique quelquefois un peu courts et trapus. On constate des problèmes de colonne vertébrale à type de scoliose, de cyphose, nécessitant une surveillance attentive. A la radiographie on constate que la hauteur de la vertèbre est diminuée, et que les corps de ses vertèbres se présentent la forme d'un oeuf.
  • La dysplasie spondylo épiphysaire tardive.
  • La dysplasie spondylo métaphysaire de Kozlowski.
  • La maladie de morquio.
  • Le syndrome de Dyggve .

Aucun commentaire pour "Platyspondylie"

Commentez l'article "Platyspondylie"

Les textes que vous publiez via ce formulaire sont accessible à tous, et sont susceptibles de constituer des données sensibles. Soyez en conscient lorsque vous rédigez vos messages : vous êtes responsable des informations personnelles que vous divulguez.