Pied et diabète : Symptômes

Physiopathologie 

Le diabète insulinodépendant (nécessitant un traitement par insuline), est susceptible d’entraîner des complications graves et fréquentes, qui sont secondaires aux troubles vasculaires, eux-mêmes liés à l’athérosclérose, et au durcissement des grandes artères.

Les petites artères peuvent occasionner une microangiopathie (maladie des artérioles, et des capillaires) qui aboutit à une ischémie tissulaire (absence d’irrigation par le sang de certains tissus de l’organisme).

L’hygiène des pieds joue un rôle de premier plan chez les diabétiques, sinon on peut craindre la survenue :

  • D’ulcères de tailles variables susceptibles de creuser en profondeur l’épaisseur de la jambe
  • De mal perforant plantaire constitué par une ulcération indolore, qui peut entraîner une lésion pouvant atteindre l’os, et nécessitant la suppression des points d’appui, et la pratique d’une désinfection locale avec utilisation d’antibiotiques par voie générale. 

Aucun commentaire pour "Pied et diabète"

Commentez l'article "Pied et diabète"

Les textes que vous publiez via ce formulaire sont accessible à tous, et sont susceptibles de constituer des données sensibles. Soyez en conscient lorsque vous rédigez vos messages : vous êtes responsable des informations personnelles que vous divulguez.