Péricardite constrictive

Définition 

Une péricardite constrictive est une forme de péricardite chronique (s'étalant dans le temps) et se caractérisant par un épaississement du péricarde appelé pachypéricardite. On ne connaît pas avec précision son origine, mais le plus souvent il s'agit d'une infection tuberculeuse qui est confirmée par la biopsie (prélèvement). Celle-ci est devenue rare dans les pays industrialisés. 

Classification 

On distingue plusieurs variétés de péricardites (liste non exhaustive) avec des symptômes communs :

  • La douleur thoracique est un symptôme important, mais inconstant, qui est généralement présente au cours des péricardites d'origine infectieuse, et dans celles liées à un processus auto-immun (pathologie au cours de laquelle le patient fabrique des anticorps contre ses propres tissus).
  • En ce qui concerne les péricardites dont l'évolution se fait lentement (c'est le cas des péricardites tuberculeuses, celles secondaires à un traitement par radiothérapie : péricardites radiques) la douleur est souvent absente. Typiquement, la douleur de la péricardite est située (en arrière du sternum) rétrosternale, et précordiale gauche (près de l'emplacement du coeur à gauche). Cette douleur est généralement aggravée par l'inspiration (l'air entrant dans les poumons), la toux, et les changements de position. Quelquefois la douleur peut être continue, donnant une impression de constriction (serrement) irradiant à un ou aux deux bras. Elles sont quelquefois accompagnées d'une hyperthermie (fièvre). Cette pathologie est parfois confondue avec un problème abdominal aigu. 
  • La différence entre un infarctus du myocarde, et une péricardite aiguë est parfois très difficile à faire cliniquement. Ce n'est que l'élévation de certaines enzymes (protéines dont le taux augmente en cas de lésions tissulaires) : les transaminases et de la créatine kinase qui permet de faire le diagnostic différentiel (vers la différence entre les deux diagnostics). Néanmoins, l'élévation des enzymes est quelquefois observée également au cours d'une péricardite, ceci s'expliquant certainement par une atteinte simultanée de l'épicarde (membrane recouvrant le cœur et du péricarde).
  • L'auscultation des bruits du coeur montre un frottement péricardique qui est le signe physique le plus important. Ce bruit est entendu le plus souvent à l'expiration (quand le patient vide ses poumons) chez un sujet en position assise. Quelquefois, aucun bruit n'est audible le jour même et réapparaît le lendemain.

Aucun commentaire pour "Péricardite constrictive"

Commentez l'article "Péricardite constrictive"