Parkinson (stimulation électrique) : Examen médical

1

Technique médicale 

L’implantation du système électronique se fait sous anesthésie par une équipe de neuro-spécialistes composée de radiologues, de physiologistes, de chirurgiens, etc... Grâce au scanner et à l’IRM, le neurochirurgien insère une électrode au niveau des zones du cerveau concernées : le globus pallidus, ou le noyau sous thalamique (thalamus). Pendant cette partie de l’intervention, le patient est éveillé, de façon à juger de l’efficacité du système. Cela permet également de signaler les éventuels effets secondaires de la manipulation.
Dans un deuxième temps, une seconde incision est effectuée au niveau de la clavicule, permettant l’implantation sous la peau du neuro-stimulateur dont le rôle sera de stimuler les zones cérébrales profondes.

Aucun commentaire pour "Parkinson (stimulation électrique)"

Commentez l'article "Parkinson (stimulation électrique)"

Les textes que vous publiez via ce formulaire sont accessible à tous, et sont susceptibles de constituer des données sensibles. Soyez en conscient lorsque vous rédigez vos messages : vous êtes responsable des informations personnelles que vous divulguez.