Paralysie faciale périphérique : Symptômes

1

Symptômes 

Les symptômes de la paralysie faciale périphérique sont :

  • Elle débute brutalement mais son évolution est régressive vers une paralysie faciale idiopathique. Quand l'aggravation est progressive, il est nécessaire de rechercher une tumeur.
  • L'installation de la paralysie faciale se fait généralement brutalement. Le matin, quand le patient se réveille, il constate les symptômes que nous allons décrire. Parfois la constatation des symptômes se fait également après une exposition au froid. C'est la raison pour laquelle les anciens appelaient cette maladie paralysie faciale a frigore.
  • Quand on examine le visage du patient on remarque un effacement des rides du front.
  • Les joues apparaissent flasques.
  • On constate aussi un abaissement de la commissure labiale du côté où le visage est atteint. Ceci signifie que le coin de la bouche descend plus bas que l'autre côté qui est sain.
  • La bouche est déviée du côté sain, au moment de son ouverture.
  • Le patient ne peut pas fermer les paupières du côté concerné par la paralysie faciale. Ce signe porte le nom de signe de Charles Bell.
  • L'audition du patient est diminuée, car il y a paralysie du muscle de l'étrier, qui est innervé par l'un des faisceaux du nerf facial en ce qui concerne la composante motrice, c'est-à-dire la partie des nerfs qui assurent la motricité permettant les mouvements.
  • Quand il pleure, le patient se plaint de diminution de la quantité des larmes (tarissement des glandes lacrymales).
  • Le reste de l'examen du patient met en évidence une perte du goût que l'on appelle agueusie, qui se situe sur la partie avant de la langue. Enfin, on constate également une diminution de la sensibilité dans la zone de Ramsay-Hunt, c'est-à-dire au niveau de la conque de l'oreille (cavité du pavillon de l'oreille).

Physiopathologie 

Les paralysies du visage sont le résultat d'une atteinte du nerf facial, c'est-à-dire du nerf crânien numéro VII. Il est un nerf que l'on dit mixte, car il est composé de fibres motrices (transmettant les ordres pour qu'un muscle effectue un mouvement), de fibres parasympathiques (automatiques), ainsi que de fibres sensitives. Il est composé de deux branches, une supérieure et une inférieure.

La composante du nerf motrice innerve les muscles du visage. Grâce cette partie du nerf, le visage peut s'exprimer par certaines mimiques. Le nerf moteur du nerf facial innerve également le muscle de l'étrier, au niveau de l'oreille. En ce qui concerne la composante parasympathique, c'est-à-dire autonome ou automatique, il faut préciser que le nerf facial innerve :

La composante sensitive du nerf facial assure la perception du goût grâce à l'innervation des bourgeons situés sur la partie antérieure de la langue. Ce nerf innerve de manière sensitive également le conduit auditif externe, et la conque de l'oreille, plus précisément la zone de Ramsay-Hunt.

Aucun commentaire pour "Paralysie faciale périphérique"

Commentez l'article "Paralysie faciale périphérique"

Les textes que vous publiez via ce formulaire sont accessible à tous, et sont susceptibles de constituer des données sensibles. Soyez en conscient lorsque vous rédigez vos messages : vous êtes responsable des informations personnelles que vous divulguez.