Pancréatite chronique : Évolution

Complications de la maladie 

  • L'ictère (lié à l'absence d'élimination de la bile dans les voies biliaires, dû quelquefois à une compression par l'augmentation du volume du pancréas), est une des complications de la pancréatite chronique. On constate également, la survenue d'une cirrhose biliaire secondaire (perte de fonctionnement et durcissement la vésicule biliaire). Un diabète survient généralement quelques années après le début de la pancréatite chronique (pas chez tous les malades).
  • Une ascite (collection de liquide dans l'abdomen), ou un épanchement au niveau des plèvres pulmonaires apparaissent parfois, caractérisant l'évolution chronique de la pancréatite. Celles-ci sont rebelles au traitement, et contiennent une grande quantité d'amylase.
  • Certains patients présentent des troubles de l'absorption digestive, intéressant essentiellement les graisses, et se traduisant par la présence d'une stéatorrée (voir ci-dessus). La vitamine B12 est mal absorbée également. Ceci est mis en évidence par le test de schilling qui s'avère pathologique. Le test au D-xylose quant à lui, est normal.
  • On constate également la survenue de pseudo-kystes du pancréas.

Les autre complications sont :

  • Hémorragie digestive.
  • Augmentation de la tension des veines hépatiques (hypertension portale).
  • Survenue de thrombose (caillot sanguin) au niveau de la rate.
  • Présence de varices de l'œsophage.
  • Douleurs du squelette osseux et des articulations dues à la destruction de la graisse contenue à l'intérieur des os (nécrose vaisseaux intra-médullaire).
  • Transformation du tissu pancréatique normal, en tissu cancéreux.
  • L'utilisation des antalgiques majeurs contenant des opiacés (morphine), entraîne quelquefois une toxicomanie.

Aucun commentaire pour "Pancréatite chronique"

Commentez l'article "Pancréatite chronique"

Les textes que vous publiez via ce formulaire sont accessible à tous, et sont susceptibles de constituer des données sensibles. Soyez en conscient lorsque vous rédigez vos messages : vous êtes responsable des informations personnelles que vous divulguez.