Ovaire multifolliculaire : Symptômes

Symptômes 

La patiente concernée par les ovaires multifolliculaires présente les symptômes suivants :

  • Aménorrhée primaire ou secondaire n'entraînant aucun symptôme de sécrétion exagérée d'androgènes (hormones mâles). Ce symptôme permet de faire la différence avec le syndrome micropolykystique qui lui, à l'opposé de l'ovaire multifolliculaire, se caractérise par l'apparition de douleurs. Au cours des ovaires multifolliculaire,  l'anovulation c'est-à-dire l'absence d'ovulation est due à une perturbation du fonctionnement de l'hypothalamus. Ces perturbations sont elles-même le résultat de troubles nutritionnels comme par exemple une anorexie, une boulimie ou un amaigrissement volontaire.
  • Le deuxième symptôme qui apparaît assez régulièrement et l'acrocyanose des extrémités.

Physiopathologie 

Autrement dit ce type de maladie est un défaut de maturation des follicules (zone contenant les futurs ovules), à cause d'une perturbation du fonctionnement de l'hypothalamus, qui devrait faire sécréter des hormones pour que le mécanisme se déroule physiologiquement, c'est-à-dire normalement.

A cause des différentes raisons, l'hypothalamus ne fonctionne pas convenablement ce qui aboutit à l'apparition de follicules insuffisamment mûrs.

Il n'existe pas de rapport entre l'ovaire multifolliculaire et le syndrome des ovaires micropolykystiques.

Diagnostic différentiel 

Il ne faut pas confondre les ovaires multifolliculaires avec des ovaires normaux mais durant la phase folliculaire.

Dans ce cas  l'ovaire porte généralement moins de 8 follicules.

Il peut s'agir également d'ovaire chez une femme prenant une minipilule avec freination incomplète de l'hypophyse.

Aucun commentaire pour "Ovaire multifolliculaire"

Commentez l'article "Ovaire multifolliculaire"

Les textes que vous publiez via ce formulaire sont accessible à tous, et sont susceptibles de constituer des données sensibles. Soyez en conscient lorsque vous rédigez vos messages : vous êtes responsable des informations personnelles que vous divulguez.