Ostéoporose : Examen médical

1

Examen médical 

  • Le diagnostic s’effectue grâce à l’absorptiométrie par rayons X (ostéodensitométrie osseuse), qui est la technique actuellement la plus utilisée en Europe. Elle permet une appréciation de la quantité d’os. 
  • Une autre technique, l’absorptiométrie ultrasonore, utilise les ultrasons. Plus récente que la précédente, elle n’est néanmoins pas encore utilisée en pratique courante.

Analyses médicales 

  • Apparition de calcium de façon anormale dans les urines (parfois).
  • Augmentation légère des phosphatases alcalines (enzyme apparaissant en cas de destruction osseuse).
  • Variabilité de l’ostéocalcine (petite molécule spécifique de l’os et de la dentine synthétisée par les ostéoblastes, c'est-à-dire les cellules fabriquant de l’os). Les variations physiologiques des concentrations d’ostéocalcine dans le sang sont importantes : les valeurs varient en fonction de l’âge, sont plus élevées chez les femmes que chez les hommes, surtout après la ménopause, ou au cours de l’allaitement, et sont plus élevées la nuit que le jour.
  • Une augmentation pathologique des concentrations d’ostéocalcine dans le sang est retrouvée au cours de certaines ostéoporoses, de l’hyperparathyroïdie et de l’hyperthyroïdie (hyper-sécrétion des glandes thyroïde et parathyroïdes), ou de la maladie de Paget.
  • Une diminution de l’ostéocalcine est retrouvée au cours de l’hypoparathyroïdie, et de l’hypothyroïdie, en cas de déficit en hormone de croissance et au cours de certains cancers qui s’accompagnent d’hypercalcémie (augmentation du taux de calcium sanguin).

Aucun commentaire pour "Ostéoporose"

Commentez l'article "Ostéoporose"

Les textes que vous publiez via ce formulaire sont accessible à tous, et sont susceptibles de constituer des données sensibles. Soyez en conscient lorsque vous rédigez vos messages : vous êtes responsable des informations personnelles que vous divulguez.