Oncogène oncogenèse : Symptômes

Physiologie 

Un gène est un segment d'ADN, capable de donner des ordres pour que soit fabriqué n'importe quel élément de l'organisme.

L'ADN est le constituant intime des chromosomes, qui permettent ainsi, de transmettre les propriétés héréditaires de tous les êtres vivants.

                                  

Physiopathologie 

Pour comprendre la notion d'oncogène, il faut connaître celle de proto-oncogène.

Chez chaque individu, il existe des gènes que l'on qualifie de proto-oncogènes, mais qui sont inactifs au cours de l'embryon genèse, c'est-à-dire de la formation de l'embryon durant la grossesse chez la mère porteuse. Par la suite, au cours des différents épisodes, permettant aux cellules de se multiplier (mitose) ces proto-oncogènes sont également inactifs.

Il existe des agents environnementaux (milieu dans lequel baigne la cellule) capables de modifier ces proto-oncogènes, qui sont pour l'instant inertes, inactifs en oncogènes cellulaires que l'on appelle des C-ONC (issu du grec prôtos : premier et oncogène).

C'est le cas, entre autres, de certains virus appelés rétrovirus qui sont capables d'intégrer l'oncogène de la cellule devenant alors un oncogène viral, appelées V-ONC. Ils sont constitués de noyau d'ADN (acide désoxyribonucléique) ou d'ARN (acide ribonucléique), et ont la possibilité d'intégrer les cellules de certains patients. On retrouve alors exactement, les mêmes séquences d'acide nucléique du virus, qui compose ces ADN et ces ARN .

Plus précisément pour qu'un oncogène de la cellule provoque un cancer, celui-ci doit subir deux sortes de modifications :

  • Tout d'abord la cellule doit présenter un fonctionnement excessif, à l'origine d'une accumulation de protéines sous les ordres du gène muté (transformé), due à la réorganisation du chromosome lui-même. C'est le cas entre autres, dans certaines maladies (chromosome Philadelphie), ou dans certaines affections virales (lymphone de Burkitt).
  • La deuxième modification est quantitative, et est secondaire à la mutation qui se traduit par le changement d'un acide aminé dans la protéine de manière ponctuelle. Ceci survient généralement, sous l'influence d'une substance cancérigène, c'est-à-dire d'un produit chimique, possédant la capacité de transformer une cellule normale, en une cellule cancéreuse.

Il est possible de déceler certains indices, qui permettent d'activer anormalement ces proto-oncogènes responsables de la transformation maligne (en cancer) des cellules normales. Il s'agit du dépistage génétique de prédisposition au cancer, qui doit s'inscrire dans un conseil génétique spécialisé.

Les virus oncogènes chez les animaux sont (liste non exhaustive) :

  • Le virus JC., il s'agit d'une variété de polyomavirus, présent chez les patients souffrant de leuco-encéphalite multifocale progressive.
  • Le rétrovirus peut s'introduire dans l'ADN des cellules qu'il infeste. Sa multiplication se fait, par la suite, grâce à l'ADN de cette cellule. Sans cette intégration de la cellule il ne peut pas se multiplier.
  • Le virus du molluscum contagiosum.

Aucun commentaire pour "Oncogène oncogenèse"

Commentez l'article "Oncogène oncogenèse"

Les textes que vous publiez via ce formulaire sont accessible à tous, et sont susceptibles de constituer des données sensibles. Soyez en conscient lorsque vous rédigez vos messages : vous êtes responsable des informations personnelles que vous divulguez.