Ombilic : Symptômes

1

Physiologie 

Avant la naissance l'ombilic correspond au passage des deux artères ombilicales, et de la veine ombilicale.

Appelé cordon ombilical, cet organe permet la liaison entre le fœtus et la maman. Juste après la naissance il est procédé à la section du cordon ombilical.

Durant la grossesse le cordon ombilical, qui est la partie de l'amnios appartenant au fœtus, mais orienté vers la maman, comprend le chorion accroché à la caduque basale de l'utérus. Ce chorion est parcouru par des vaisseaux (capillaires fœtaux), qui sont les artérioles fœtales, les veinules fœtales permettant l'oxygénation à travers les échanges de sang, et le passage des nutriments (nourriture) entre la maman et le fœtus.

Sur la face dirigée vers le fœtus, s'insère le cordon ombilical reliant directement le placenta au fœtus. Cette face lisse est recouverte par l'amnios, qui est lui-même transparent et luisant. Le cordon ombilical se présente comme un cordon torsadé, d'une longueur d'environ 50 à 60 cm, et d'un diamètre de 1 à 2 cm environ.

Il contient une sorte de gélatine (gelée de Wharton) dans laquelle baigne la veine ombilicale qui transporte le sang oxygéné, et les deux artères ombilicales.

Juste après l'accouchement, l'extrémité du cordon ombilical correspondant au fœtus, qui a été pincée pour empêcher l'hémorragie au moment de la section, finit par se modifier (se nécroser, se détruire) et tomber.

Il laisse à la place, une cicatrice sur la peau de la face antérieure de l'abdomen, une marque propre et sèche qui est creusée : l'ombilic.

La branche terminale de la veine porte, reçoit :

  • La veine ombilicale qui est un reliquat chez le foetus.
  • Elle reçoit également à ce niveau la veine provenant de la vésicule biliaire : la veine cystique qui transporte le sang de cet organe.

Physiopathologie 

Liste des pathologies susceptibles de survenir au niveau de l'ombilic (non exhaustive) :

  • Certains patients développent, en périphérie de l'ombilic, des tumeurs qui sont le résultat d'un cancer du poumon, d'un cancer des ovaires, d'un cancer du côlon ou de l'estomac.
  • Une mauvaise hygiène peut aboutir à une omphalite c'est-à-dire une inflammation de la peau en périphérie de l'ombilic.
  • Plus rarement, chez la femme adulte, ayant eu de nombreuses interventions chirurgicales sur le bassin, et présentant une endométriose, il est possible de voir apparaître, au niveau de l'ombilic, une manifestation de cette affection gynécologique.
  • L'intertrigo est une affection cutanée qui se caractérise par une inflammation siégeant au niveau des plis, habituellement de l'aisselle, de l'aine, de l'espace entre les doigts ou les orteils, sous les seins, les plis inter fessiers. Il s' agit d'une affection qui est le résultat d'une transpiration excessive (l'hyperhidrose). L'obésité ainsi qu'une hygiène défectueuse peuvent également être la cause. L'intertrigo est susceptible de se rencontrer également au niveau de l'ombilic.
  • Certaines dermatoses (maladie de peau) et plus précisément l'eczéma, atteignent parfois les replis de peau qui constitue l'ombilic. Il en est de même du psoriasis.
  • Une infection par champignons (mycose) peut également constituer une pathologie de l'ombilic.
  • La hernie ombilicale correspond à une masse circonscrite formée par la saillie plus ou moins volumineuse d'une portion de l'intestin à travers l'anneau ombilical.
  • L'hyperchromie du nombril survient durant la gestation. Il s' agit d'une coloration anormalement sombre du nombril due à l'imbibition hormonale de la grossesse.
  • L'adénome diverticulaire de Küstner et Duplay correspond à une tumeur bénigne de nature congénitale, apparaissant au voisinage de l'ombilic, après la chute du cordon.
  • L'empyomphale correspond à l'infection de l'ombilic survenant essentiellement chez le nouveau-né, et atteignant le nombril où la périphérie de celui-ci, nécessitant un traitement par antibiotiques.
  • L'afibrinogénémie héréditaire se caractérise par un défaut de synthèse (fabrication) du fibrinogène provoquant des hémorragies à répétition apparaissant dès la naissance de l'enfant ou lors de la chute du cordon ombilical.
  • On peut également remarquer chez certains patients, des nodules se situant autour de l'ombilic (nombril) : il s'agit des nodules de sœur Marie Joseph.
  • Le signe de Turner s'observe quelquefois au détour des pancréatites aiguës hémorragiques (taches ressemblant à des ecchymoses apparaissant autour du nombril).
  • Le paromphalocèle est une hernie de la paroi abdominale apparaissant à proximité de l'ombilic.
  • L'anomalie de Benckiser ou placenta de Lobstein correspond à une anomalie de l'insertion du cordon ombilical sur les membranes de l'œuf.
  • Dermatofibrosarcome de Darier et Ferrand.
  • L'anomphalie est l'absence de nombril.
  • Le syndrome de Cantrell et Crittenden.
  • L'entérokystome est un petit kyste provenant d'une évolution imparfaite du canal omphalo-mésentérique.
  • La colique de plomb est un ensemble de symptômes se caractérisant par la survenue de douleurs très vives de l'abdomen, douleurs qui irradient à partir de l'ombilic en direction des lombes.
  • L'hydromphale est une tumeur de nature liquidienne, due à la pression excessive exercée par l'ascite, sur la surface de la paroi interne de l'abdomen. Ceci aboutit à la déformation de la cicatrice ombilicale.

 

Aucun commentaire pour "Ombilic"

Commentez l'article "Ombilic"

Les textes que vous publiez via ce formulaire sont accessible à tous, et sont susceptibles de constituer des données sensibles. Soyez en conscient lorsque vous rédigez vos messages : vous êtes responsable des informations personnelles que vous divulguez.