Oedème papillaire : Évolution

Evolution de la maladie 

La vision n'est pas modifiée pendant une longue période.

Le fond d'oeil permet de voir des veines dilatées et tortueuses. La tension artérielle locale est élevée au début de la maladie.

Quand le patient n'est pas traité l'oedème papillaire est susceptible d'évoluer vers une atrophie optique s'accompagnant d'une diminution de l'acuité visuelle et ceci de façon permanente.

Le champ visuel est également modifié. C'est ainsi que l'on constate une diminution concentrique de celui-ci avec parfois une cécité totale.

Quand l'élévation de la tension à l'intérieur du crâne diminue, ceci avant le stade d'atrophie, le patient ne souffre pas de troubles visuels résiduels.

Dès cet instant, le fond d'oeil permet de mettre en évidence une papille, et qui revient en place mais dont les bords restent flous, secondairement à la présence des tissus cicatriciels.

Complications de la maladie 

La présence d'un œdème papillaire chez un patient interdit formellement la ponction lombaire.

En effet, il existe une possibilité d'une tumeur cérébrale qui peut éventuellement s'engager et entraîner le décès du patient au moment de la décompression.

Aucun commentaire pour "Oedème papillaire"

Commentez l'article "Oedème papillaire"