Nerf Glossopharyngien : Examen médical

1

Consultation médecin 

Le contrôle neurologique du glossopharyngien se fait tout d'abord par le test de sensibilité gustative. Autrement dit on fait goûter différentes saveurs au patient en les déposant sur le tiers postérieur de sa langue. D'autre part il est possible de provoquer le réflexe pharyngien en chatouillant la partie postérieure du pharynx (vérification du fonctionnement du nerf glossopharyngien).

Généralement la neuvième paire crânienne (IX) est examinée simultanément avec la 10e paire crânienne (nerf vague) ou X. Le voile du palais doit normalement se lever de manière symétrique (de la même façon des deux côtés) et faire apparaître une nausée quand l'examinateur touche chaque côté de la partie arrière du pharynx à l'aide, par exemple, d'un abaisse-langue. Si l'on constate l'absence des deux côtés, du réflexe de nausées c'est-à-dire si le contact avec un objet n'entraîne pas l'apparition d'une nausée (ce qui est fréquent parmi les gens ne présentant aucune anomalie neurologique) cela n'a pas de signification pathologique c'est-à-dire qu'il n'existe pas forcément une maladie neurologique.

Il est nécessaire également d'examiner les cordes vocales en écoutant la voie qui doit être claire et non pas rauque. Une raucité (une voix rauque) apparaissant de manière isolée (à condition que la voûte et le voile du palais sont normaux) doit faire rechercher les lésions du nerf récurrent comme cela peut survenir au cours d'un lymphome médiastinal, d'un anévrisme de l'aorte ou d'une lésion compressive.

Aucun commentaire pour "Nerf Glossopharyngien"

Commentez l'article "Nerf Glossopharyngien"

Les textes que vous publiez via ce formulaire sont accessible à tous, et sont susceptibles de constituer des données sensibles. Soyez en conscient lorsque vous rédigez vos messages : vous êtes responsable des informations personnelles que vous divulguez.