Muqueuse : Symptômes

Physiologie 

Les muqueuses possèdent la caractéristique d'être constamment humidifiées, le cas le plus typique étant celui de la muqueuse des voies urinaires qui est baignée de façon continue par l'urine.

Le rôle des muqueuses est d'absorber et de sécréter.

Ainsi, la majorité des muqueuses est composée de cellules dites caliciformes, qui ont la propriété de sécréter du mucus (il s'agit d'une substance visqueuse, à l'image du mucus nasal). Néanmoins, cette propriété ne se retrouve pas sur toutes les muqueuses. Ainsi, celles des voies respiratoires sont capables de sécréter un mucus lubrifiant, et filant, mais pas les muqueuses des voies urinaires.

L'histologie est l'étude des tissus de l'organisme par la microscopie optique et électronique. L'histologie utilise également des méthodes de coloration permettant d'identifier la structure, la morphologie, le rôle et l'embryologie, c'est-à-dire la formation des cellules composant un tissu (regroupement de cellules).

L'ensemble des muqueuses est constitué d'un feuillet que l'on appelle épithélial, posé directement sur un autre type de tissu conjonctif lâche, appelé la lamina propria, qui repose elle-même (le plus souvent) sur une troisième couche plus profonde, composée de cellules musculaires lisses. Les cellules musculaires lisses sont de proches parents des cellules musculaires striées des muscles squelettiques, qui permettent notamment de mobiliser un membre.

                                                                                                                     

Aucun commentaire pour "Muqueuse"

Commentez l'article "Muqueuse"

Les textes que vous publiez via ce formulaire sont accessible à tous, et sont susceptibles de constituer des données sensibles. Soyez en conscient lorsque vous rédigez vos messages : vous êtes responsable des informations personnelles que vous divulguez.