Monocyte : Symptômes

1

Physiologie 

Issu du monoblaste et du promonocyte, après sa naissance dans la moelle osseuse, le monocyte quitte celle-ci, et se transforme rapidement en macrophage.
Il appartient alors au système réticulo-endothélial, et plus spécifiquement au système des phagocytes mononucléés. Cette variété de cellules a un fort potentiel de destruction, et de digestion des corps étrangers, et une mobilité très élevée.

Les monocytes sont les plus gros des globules blancs (leucocytes), leurs dimensions se situent entre 12 à 25 microns de diamètre. Ils se multiplient et s'activent en cas d'infection chronique (s'étalant dans le temps).

Ils interviennent très efficacement dans la lutte contre les virus, et certains parasites, et bactéries vivant à l'intérieur des cellules. Ils participent, avec les lymphocytes (autre type de globules blancs), à la défense de l'organisme par l'intermédiaire du système immunitaire, en " lançant " ceux-ci.

Physiopathologie 

L'augmentation du nombre des monocytes est également appelée monocytose.

Cette dernière se rencontre lors des affections suivantes :

  • Infections. 
  • Brucellose.
  • Syphilis.
  • Tuberculose.
  • Trypanosome.
  • Paludisme.
  • Leishmaniose.
  • Rickettsiose.
  • Fièvre typhoïde.
  • Hémopathies (maladies du sang). 
  • Leucémie.
  • Dysfonctionnement de la moelle osseuse.
  • Polycythémie essentielle (augmentation du nombre de globules rouges).
  • Lymphome malin.
  • Maladie de Hodgkin.
  • Cirrhose du foie.
  • Maladie de Crohn.
  • Colique ulcéreuse.
  • Collagénose.
  • Sarcoïdose

1 commentaire pour "Monocyte"

Portrait de Adama Kanté
J'aime 0

Merci pour cet article mai un petit souci comment peut on traduire un faible taux de monoyctes

Commentez l'article "Monocyte"

Les textes que vous publiez via ce formulaire sont accessible à tous, et sont susceptibles de constituer des données sensibles. Soyez en conscient lorsque vous rédigez vos messages : vous êtes responsable des informations personnelles que vous divulguez.