Mélanodontie infantile : Symptômes

1

Symptômes 

Les premières dents atteintes (parfois les seules) sont les incisives supérieures.
De petites plaques d'émail se détachent : les dents présentent alors une fragilité plus importante que la normale. Elles deviennent progressivement noires, puis se détruisent pour ne laisser que des chicots.

Physiopathologie 

Il s'agit d'une dysplasie (anomalie de la formation) de l'émail dont on ne connaît pas l'origine mais qui est sans doute héréditaire. Elle se traduit par la disparition de l'émail (il se dissout ou se détache par plaques). Dès lors, les dents ne sont plus protégées et entament un processus de destruction.

Diagnostic différentiel 

Cette maladie est souvent confondue avec des caries classiques, liées à l'utilisation du biberon (étant donné sa localisation aux incisives du haut correspondant à la succion de la tétine). Or, elle se différencie de la caire par la destruction totale de la couronne (partie visible de la dent) et de la racine.
Ainsi, à l'âge de 6 ans, il ne reste des incisives que des moignons, parfois même une simple « lamelle » noire, qui se détache de la gencive sans laisser d'orifice.
Les dents définitives sont le plus souvent normales. Il arrive néanmoins qu'elles présentent un émail dysplasique (taché), qui est signe d'une fragilité accrue de la dent. Il convient alors de les enduire d'une substance protectrice dont l'efficacité est aujourd'hui prouvée et dure environ 5 ans.

Aucun commentaire pour "Mélanodontie infantile"

Commentez l'article "Mélanodontie infantile"

Les textes que vous publiez via ce formulaire sont accessible à tous, et sont susceptibles de constituer des données sensibles. Soyez en conscient lorsque vous rédigez vos messages : vous êtes responsable des informations personnelles que vous divulguez.