Mastocyte : Symptômes

Physiologie 

Il s'agit d'une cellule mesurant entre 20 et 30 micromètres de diamètre. Elle possède un noyau volumineux et massif dont la périphérie est irrégulière et généralement masquée par la présence de granulations (que les spécialistes nomment métachromatiques plus ou moins grosses).

L'adjectif métachromatique désigne la teinte d'un élément figuré (globule blanc entre autres) lorsque celle-ci est différente de celle du colorant utilisé. Ce terme est également utilisé par les professionnels travaillant en laboratoire pour désigner de tels éléments. On ne connaît pas avec certitude l'origine du mastocyte. Il semble dériver d'une cellule indifférenciée (n'ayant pas encore acquis sa spécificité).

Selon certaines études biologiques le mastocytes dériverait (proviendrait) sans doute d'une cellule indifférenciée appartenant au tissu réticulo-endothélial. Ce dernier correspond à l'ensemble des cellules disséminées dans l'organisme et particulièrement dans le foie (cellules de Kupffer), les lymphatiques, la moelle osseuse, la rate entre autres, organisées en réseau d'où le terme de réticulo, réticulé. Ce système possède diverses fonctions dont la fabrication des éléments du sang, la destruction des corps considérés comme étrangers, l'immunité, etc…

Le mastocyte, en dehors de participer aux réactions de défense de l'organisme, sécrète et met en réserve l'héparinel'histamine et la sérotonine.

  • L'histamine est une substance dérivant de l'histidine, provoquant la sécrétion du suc gastrique, contractant les artères, dilatant les capillaires (minuscules vaisseaux) et jouant également un rôle important lors les réactions allergiques.
  • L'héparine est une substance possédant des propriétés anticoagulantes d'origine hépatique (provenant du foie), utilisée pour le traitement des phlébites et des embolies pulmonaires (pour sa forme synthétique).
  • La sérotonine est un neurotransmetteur (molécule possédant la capacité de transporter l'information d'un neurone vers un autre) de la douleur et ayant une action vaso-constrictrice (diminution du calibre des vaisseaux) intense. Elle est sécrétée par les fibres nerveuses et par les plaquettes au moment de la fabrication du caillot sanguin.

En dehors de la synthèse de ces produits les mastocytes possèdent également la capacité de fabriquer des enzymes. Les mastocytes sont localisés dans l'ensemble de l'organisme sauf le cerveau. Pour certains biologistes il en serait de même pour l'acide hyaluronique. Pour ces mêmes auteurs les mastocytes se nomment également mastocytes tissulaires et les mastocytes sanguins : polynucléaires basophiles.

Physiopathologie 

Lors d'une réaction antigène, les substances contenues dans les mastocytes (histamine, héparine, sérotonine, enzyme) sont libérées à l'intérieur du sang. D'autres réactions sont également susceptibles de libérer ces substances. Il s'agit entre autres, de l'action de certains médicaments ou de substances provenant d'animaux ou de germes (venin de serpent, toxine bactérienne etc.). La libération des substances contenues à l'intérieur de cette cellule porte le nom de dégranulation mastocytaire

Ces substances ont pour effet d'entraîner plusieurs mécanismes (liste non exhaustive) :

  • Augmentation de la vasomotricité (contraction des vaisseaux) grâce à l'histamine.
  • Stimulation du système immunitaire et activation d'autres cellules appartenant à ce système tels que les polynucléaires éosinophiles, les polynucléaires neutrophiles ainsi que les lymphocytes.
  • Participation à la coagulation sanguine grâce à l'héparine.

Les mécanismes mis en jeu sont les suivants :

  • Dilatation puis augmentation de la perméabilité des vaisseaux sanguins de la peau, ce qui entraîne l'apparition d'un oedème (collection de liquide) puis apparition d'une inflammation responsable d'allergie due à l'arrivée d'autres cellules (polynucléaires éosinophiles avant tout) qui à leur tour libèrent de l'histamine. 
  • Les anticorps (immunoglobulines) de type E responsables des mécanismes d'allergie tels que l'urticaire, l'asthme ou encore la rhinite sont libérés sous l'influence de substances allergènes (corps étranger) pénétrant dans l'organisme, ceci sous l'influence des mastocytes.
    Il est possible d'assister, chez certains patients présentant une prolifération anormalement importante de mastocytes, à la survenue d'une mastocytose correspondant à une affection cutanée proche de l'urticaire.

Aucun commentaire pour "Mastocyte"

Commentez l'article "Mastocyte"

Les textes que vous publiez via ce formulaire sont accessible à tous, et sont susceptibles de constituer des données sensibles. Soyez en conscient lorsque vous rédigez vos messages : vous êtes responsable des informations personnelles que vous divulguez.