Manoeuvre de Bowditch : Examen médical

1

Technique médicale 

La méthode de Bowditch consiste simplement à poser son stéthoscope au niveau du bassin, plus précisément au niveau du pubis de la victime, puis de procéder à une percussion douce des rotules avec un doigt, de façon à produire un bruit.

Ce bruit est normalement transmis, à travers le fémur vers le bassin où il sera entendu grâce au stéthoscope. Quand le médecin examinateur n'entend pas le bruit, il existe une forte suspicion de fracture du fémur puisqu'il n'est plus transmis à travers le fémur, celui-ci étant cassé.

  • Autrement dit, si la conduction osseuse renvoie les sons de manière symétrique, c'est-à-dire de côté, à travers les deux fémurs (un après l'autre) cela signifie que le fémur est intact.
  • Si l'on constate une abolition du son d'un seul côté, cela signifie qu'il existe une suspicion de fracture du fémur. 

Une récente enquête effectuée par des urgentistes (médecins spécialisés aux urgences médicales) a permis de démontrer qu'il s'agit d'une manœuvre très efficiente. En effet, cette enquête a rapporté une sensibilité de 82 %, et une spécificité de 87 %.

Aucun commentaire pour "Manoeuvre de Bowditch"

Commentez l'article "Manoeuvre de Bowditch"

Les textes que vous publiez via ce formulaire sont accessible à tous, et sont susceptibles de constituer des données sensibles. Soyez en conscient lorsque vous rédigez vos messages : vous êtes responsable des informations personnelles que vous divulguez.