Malédiction d'ondine : Évolution

Evolution de la maladie 

L'évolution est souvent grave et péjorative, elle se fait par poussées survenant à la suite d'infections respiratoires, et quelquefois après la prise de médicaments psychotropes (neuroleptiques, antidépresseurs, hypnotiques, médicaments destinés au système nerveux central).

Anatomiquement il n'existe aucune lésion des poumons, et de l'appareil respiratoire, dans son ensemble. Les structures nerveuses et musculaires sont également indemnes de toute lésion. On assiste à :

  • Une augmentation de la tension artérielle dans l'appareil pulmonaire proprement dit.
  • Une insuffisance de la fonction cardiaque (pompe cardiaque droite).
  • Des accidents neurologiques quand les épisodes d'apnée sont prolongés.
  • Certains patients présentent une forme modérée susceptible de bénéficier de médicaments visant à stimuler la respiration : les analeptiques respiratoires.

Aucun commentaire pour "Malédiction d'ondine"

Commentez l'article "Malédiction d'ondine"

Les textes que vous publiez via ce formulaire sont accessible à tous, et sont susceptibles de constituer des données sensibles. Soyez en conscient lorsque vous rédigez vos messages : vous êtes responsable des informations personnelles que vous divulguez.