Maladie de Hirschsprung : Traitement

1

Traitement 

Le traitement de la maladie de Hirschsprung, consiste à introduire une sonde dans le rectum, ou à effectuer de petits lavements prudents. Ceci a pour but de permettre l'évacuation des selles, mais cette technique n'est pas efficace dans tous les cas.

Dans les formes où ce traitement médical est inefficace, on effectue ce que l'on appelle une colotomie [et non pas une colostomie (avec un S) qui est la création d'un anus artificiel par abouchement à la peau d'une portion de côlon]. Cette technique consiste à effectuer une ouverture chirurgicale de la paroi du côlon permettant ainsi l'exploration de celui-ci. Il autorise parfois la découverte d'anomalies, mais également l'ablation de petites tumeurs bénignes comme des polypes, qui font saillie à l'intérieur de la cavité intestinale. Au cours de l'occlusion intestinale, la colotomie permet la décompression et l'évacuation du côlon. Néanmoins, cette technique présente quelques dangers, en effet, en raison du risque élevé de dissémination des microbes qu'elle entraîne, et elle nécessite des précautions particulières pour sa réalisation, qui doit se faire dans de très bonnes conditions d'asepsie. La colotomie est recommandée jusqu'à la correction définitive.

Quand le côlon est atteint dans son entier, une colostomie est alors nécessaire.

L'iléocolostomie est une opération chirurgicale qui consiste à relier la partie terminale de l'intestin grêle au côlon. Cette opération permet de rétablir la continuité du tube digestif après avoir effectué une ablation partielle (dans cet exemple, une partie du côlon). Après cette ablation de la portion pathologique du côlon, le segment de l'iléon est relié au segment du côlon qui reste, avec du fil, ou des agrafes. L'iléocolostomie n'entraîne généralement pas de conséquences sur le fonctionnement du tube digestif. L'opération est réalisable à partir de six mois, si l'état général de l'enfant le permet. Certains chirurgiens estiment qu'une une intervention de ce type peut s'effectuer plus précocement. Quand l'ensemble du côlon est atteint, c'est l'iléon normalement innervé, qui doit être amené au niveau du rectum, ou même de l'anus. Le but recherché étant de supprimer les zones intestinales ne contenant plus de plexus de Meissner et d'Auerbach, et de relier les intestins qui fonctionnent normalement à la partie terminale du tube digestif, c'est-à-dire le rectum si celui-ci possède des plexus " en état de marche ", sinon à l'anus.

Aucun commentaire pour "Maladie de Hirschsprung"

Commentez l'article "Maladie de Hirschsprung"

Les textes que vous publiez via ce formulaire sont accessible à tous, et sont susceptibles de constituer des données sensibles. Soyez en conscient lorsque vous rédigez vos messages : vous êtes responsable des informations personnelles que vous divulguez.