Maladie de Crohn : Évolution

Complications de la maladie 

Il est possible de distinguer trois types de complications celles liées aux modifications du tube digestif proprement dit, à la malabsorption et les complications extra intestinales c'est-à-dire concernant les autres zones de l'organisme en dehors du tube digestif.

Les complications locales concernant le tube digestif.
Les fistules externes (pour les spécialistes en gastro-entérologie antéro abdominale après laparotomie et ischiorectale) ou internes c'est-à-dire antéro-entérale, entérovésicale, antéro-vaginale, ano-vaginale ou rectovaginale. Autrement dit ces fistules concernent plusieurs organes : l'intestin lui-même, l'intestin et la vessie, l'intestin et le vagin, l'anus et le vagin et enfin le rectum et le vagin.

Le deuxième type de complications susceptibles de survenir au niveau du tube digestif sont les occlusion intestinale associées à un rétrécissement de nature cicatricielle. Autrement dit le tissu, en cicatrisant, a tendance à se rétracter ce qui est susceptible d'aboutir à une occlusion (arrêt des matières et des gaz à l'intérieur de l'intestin).

Un troisième type de complications susceptibles de survenir au niveau du tube digestif sont les perforations de l'intestin. Généralement elles sont couvertes par des adhérences.
Les autres complications sont les hémorragies digestives généralement chroniques, le mégacôlon toxique (survenant plus rarement qu'au cours de la rectocolite ulcérohémorragique) et les dégénérescences cancéreuses. En ce qui concerne les dégénérescences cancéreuses il est possible d'avancer que le cancer du colon complique les colites étendues dont l'évolution s'est effectuée sur 8 à 10 ans. On constate l'apparition d'une modification de la muqueuse c'est-à-dire de la couche de cellules qui tapissent le côlon et le rectum. Cette modification est mise en évidence grâce aux biopsies que l'on pratique en faisant passer une endoscopie au patient et qui est le témoin d'une précancérose. Le risque de survenue d'un cancer est plus faible que pour la rectocolite ulcéro-hémorragique et ne nécessite pas à de surveillance de routine sauf chez les patients âgés de moins de 30 ans.

Les complications liées à la malabsorption.
Le deuxième type de complications susceptibles de survenir en cas de maladie de Crohn sont celles liées lié à la malabsortion. Il s'agit soit d'une diminution de la surface intestinale qui permet d'absorber les nutriments des aliments surtout en cas de jéjuno Illéite c'est-à-dire d'atteinte du jéjunum et de l'iléon (voir anatomie de l'intestin grêle) aboutissant à des carences en vitamine B12. Toujours en ce qui concerne la malabsorption, citons la déperdition d'albumine aboutissant à une entéropathie exudative. Le syndrome de l'anse borgne, les fistules internes, les sténoses, l'anse après intervention chirurgicale consistant à procéder à une ablation d'un morceau d'intestin, favorisent la pullulation anormale de la flore intestinale. La malabsorption des sels biliaires favorise la formation de calculs biliaires de cholestérol ou de calculs urinaires d'oxalate.

Les complications extra intestinales.
Le troisième type de complications susceptibles de survenir au cours d'une maladie de Crohn, et ne concernant pas la maladie elle-même, sont les complications extra-intestinales. Il s'agit de complications concernant les articulations. Avant tout ce sont les arthrites (arthrites des entéropathies) ou bien la spondylarthrite ankylosante voir le sacro-illite ou un hippocratisme digital.
L'abcès aseptique cortico-sensible se caractérisant par la survenue de lésions de type granulomateuse avec abcès aseptique est susceptible de siéger dans différents organes : essentiellement la rate et les ganglions de l'abdomen.
L'abcès du psoas peut également être une complication extra intestinale de la maladie de Crohn.
Les autres complications, plus rares sont l'érythème noueux, l'uvéite antérieure, l'épisclérite, les aphtes buccaux, l'iritis, l'angiocholite sclérosante, l'hépatite chronique agressive, la lithiase biliaire, la lithiase urinaire, le cancer des voies biliaires, les troubles de la coagulation sanguine à type d'hypercoagulabilité.

Aucun commentaire pour "Maladie de Crohn "

Commentez l'article "Maladie de Crohn "

Les textes que vous publiez via ce formulaire sont accessible à tous, et sont susceptibles de constituer des données sensibles. Soyez en conscient lorsque vous rédigez vos messages : vous êtes responsable des informations personnelles que vous divulguez.