Mal de tête par tension nerveuse ou musculaire

Définition 

Les céphalées par tension nerveuse ou bien par contraction musculaire que ressentent les individus de n'importe quel âge et de n'importe quel sexe, se caractérisent par l'apparition de douleurs sourdes ou à type de pression du cuir chevelu mais aussi d'autres zones comme les tempes ou la partie postérieure du cou. Ces douleurs ont tendance à devenir chroniques vers le milieu de la vie et à persister durant plusieurs années.

Le patient souffrant de céphalée par tension nerveuse par contraction musculaire ressent une douleur diffuse et intense au sommet du crâne ou à l'arrière du cou. Il s'agit quelquefois d'une sensation de pesanteur ou bien de pression. Le patient a l'impression que sa tête est compressée par un bandeau ou enserré dans un étau.

La cause de ce type de mal de tête est dû le plus souvent une contraction ou un spasme des muscles du crâne du cou.
La dilatation des vaisseaux du cuir chevelu c'est-à-dire l'augmentation de leur calibre entre également dans le mécanisme de la douleur perçue au cours de cette variété de céphalée.

Le plus souvent les patients se soignent eux-mêmes en absorbant des médicaments antidouleurs  destinés à lutter contre les maux de tête (antalgiques vendus en pharmacie sans ordonnance : du paracétamol, de l'aspirine, de l'ibuprofène). La céphalée devient chronique si la douleur survient plus de deux fois par semaine pendant une période dépassant plusieurs mois.

Ce type de céphalée se caractérise également par une intensité variable selon les moments de la journée. D'autre part les traitements ont une influence plus ou moins importante sur l'intensité de la douleur. Il en est de même de certains facteurs que le patient a du mal à isoler.

65 commentaires pour "Mal de tête par tension nerveuse ou musculaire"

Portrait de spikly
J'aime 0

depuis 7 jours, mes symptômes sont raideur et douleur a la nuque, contractions musculaire au niveau du haut du dos et douleurs au cuir chevelu et derrière la tête par moment. Cet article vient de répondre à mes symptômes, je suis assez anxieux de nature et ma vie avec mon rythme de travail décalé fait que je suis en stress permanent. Mon médecin m'a dit de me relaxer, j'espère pouvoir guérir....

Portrait de jamelyes
J'aime 0

Bonjour,
Ma vie est un cauchemar car c'est exactement ça dont je souffre aujourd'hui depuis maintenant 3 ans. J'ai 26 ans, de sexe masculin, tout avait commencé par des peurs anxieuses d'attraper une maladie grave. J'ai tardé à aller faire des examens qui se sont révélés très bons. Entre temps je me suis fait les pires scénarios. On me parle donc de douleurs psychosomatiques.
A la base je suis en effet de nature très stressée. Je fait un métier très stressant. (journaliste dans le news). Je fume beaucoup. Certainement à cause de l'anxiété. Je fais peu, voire pas, de sport. Pour avoir essayé la course, je sais que ça marche pour les faire disparaitre un peu ces douleurs. J'ai simplement peur de fournir tout ces efforts pour rien et qu'au final les douleurs soient encore là pour toute la vie.
L'année dernière j'ai eu un traitement antidepresseurs + anxiolitiques. J'ai arreté les antidepresseur il y a 4 mois. et les anxiolitiques l'été dernier. Je ne pense pas faire de dépression ou autre. Ce sont ces douleurs qui jouent sur mon humeur. Car en règle générale je suis de nature très joyeuse. J'aime la vie. Mais ces douleurs me rendent triste et n'arrivent pas à me motiver à me reprendre en main, faire plus de sport, arreter la clope. Comme si je me victimisait et m'enfermer dans ma souffrance en cherchant LA solution miracle. Je me mets beaucoup de pression oui...

Merci pour vos témoignages :)

Portrait de thomasfong
J'aime 0

g exactement pareil si ta une olution je sui preneur

Portrait de jamelyes
J'aime 0

Salut Thomas, explique un peu le contexte... il t'arrive quoi au juste ? C'est quoi ton hygiene de vie, ta nature...

Portrait de moi khaled
J'aime 0

essay le jus d'orge naturel, ça ma bcp aider

Portrait de sidsoul
J'aime 0

Merci.
Je vais essayé

Portrait de Missk
J'aime 1

Votre commentaire date de 2013 mais je souhaitais quand même vous répondre. Je suis une femme de nature très stréssé et anxieuse. Après le boulo j'avais tendence a avoir des crises de migraine et j'avais mal au cou et a la tête quasiment tout le temps. Aujourd'hui je suis prise de crise d'angoisse (crise de panique). Mon medecin m'a prescrit un anxiolitique. Je ne l'ai jamais prise. A la place j'ai suivi pendant 1 mois une cure d'euphytose et de magnesium (magne b6). Je prennais le magnesium au reveil et 2 cachet d'euphytose en debut d'aprem et 2 au coucher. Pendant ce temps j'ai essayé de relativiser un max. Comme vous je pensais avoir des maladie grave mais je me suis dit que meme si c'était le cas la meilleur manière d'être en bonne santé c'était de positiver. Lorsque j'étais prise de pensés négatives je m'arretais immediatement et m'imaginais des choses positives ou me consentrais sur ce que je faisais de manière positive. Sans oublier l'ostéopathie m'a été d'une aide precieuse pour mes douleurs de cou des épaules et de la tête. Quelques jours après mes séances je sentait tout le poids qui s'en allait de mon corps. Je me sentait plus dynamique. Je vous le conseille. (Ce n'est que mon expérience mais ca m'a fais eaucoup de bien)

Portrait de Nabil Chemki
J'aime 0

Je ressent la meme chose pour moi

Portrait de sidsoul
J'aime 0

Merci

Portrait de Nabil Chemki
J'aime 0

essay de dédramatisé je ses que ses facile a dire mes si tu reste dans ton cas sa va s'agravé tu a eu raison d'en parlé sur ce site je ressen exactement la meme chose que toi essaye de te changé les idés en essayé de te relaxé

Portrait de andreas200
J'aime 0

bonjour je m appel andréas et je souffre des céphalées a ma tete vient en parler pv stv

Portrait de andreas200
J'aime 0

bonjour je m appel andréas et je souffre des céphalées a ma tete vient en parler pv stv

Portrait de Missk
J'aime 0

Votre commentaire date de 2013 mais je souhaitais quand même vous répondre. Je suis une femme de nature très stréssé et anxieuse. Après le boulo j'avais tendence a avoir des crises de migraine et j'avais mal au cou et a la tête quasiment tout le temps. Aujourd'hui je suis prise de crise d'angoisse (crise de panique). Mon medecin m'a prescrit un anxiolitique. Je ne l'ai jamais prise. A la place j'ai suivi pendant 1 mois une cure d'euphytose et de magnesium (magne b6). Je prennais le magnesium au reveil et 2 cachet d'euphytose en debut d'aprem et 2 au coucher. Pendant ce temps j'ai essayé de relativiser un max. Comme vous je pensais avoir des maladie grave mais je me suis dit que meme si c'était le cas la meilleur manière d'être en bonne santé c'était de positiver. Lorsque j'étais prise de pensés négatives je m'arretais immediatement et m'imaginais des choses positives ou me consentrais sur ce que je faisais de manière positive. Sans oublier l'ostéopathie m'a été d'une aide precieuse pour mes douleurs de cou des épaules et de la tête. Quelques jours après mes séances je sentait tout le poids qui s'en allait de mon corps. Je me sentait plus dynamique. Je vous le conseille. (Ce n'est que mon expérience mais ca m'a fais eaucoup de bien)

Portrait de sidsoul
J'aime 0

Merci je vais essaye. Ou trouver du euphytose?

Portrait de Nabil Chemki
J'aime 0

Est ce que tu veu qu'ond n'en parle je ressent la meme chose que toi !

Portrait de sidsoul
J'aime 0

Bonjour Nabil. Non Merci frero. Ca va aller. C'est tres gentil de ta part en tous cas.
J'espere que ca va mieux pour toi

Portrait de Nabil Chemki
J'aime 0

Bonjour enfaite je veux partagé mon malheur sa fait 1 mois que j'ai un mal de crane pas possible comme des picure dans la tete et comme si ma tete etai dans une étau , je suis partie 4 fois en urgence il me font des test neurologique et a electrogramme imeccable j'ai peur de la tummeur il mon dit tkt pas c pas sa il me dit que je suis trop stréssé je ses plus quoi faire j'ai des vertige sueur froide tout le temps froid mal au yeux et au pied sachant que j'ai 4 dents de sagesse qui pousse tres mal et que je doit enlever qu'elqu'un aurait une piste svp j'ai peur !

Portrait de Nabil Chemki
J'aime 0

Bonjour enfaite je veux partagé mon malheur sa fait 1 mois que j'ai un mal de crane pas possible comme des picure dans la tete et comme si ma tete etai dans une étau , je suis partie 4 fois en urgence il me font des test neurologique et a electrogramme imeccable j'ai peur de la tummeur il mon dit tkt pas c pas sa il me dit que je suis trop stréssé je ses plus quoi faire j'ai des vertige sueur froide tout le temps froid mal au yeux et au pied sachant que j'ai 4 dents de sagesse qui pousse tres mal et que je doit enlever qu'elqu'un aurait une piste svp j'ai peur !

Portrait de sidsoul
J'aime 0

Salut Nabil, tu n'as pas à t'inquiéter. C'est pas en stressant que tu vas attraper une tumeur au cerveau. Tu es dans un cercle vicieux entre ton stress, ta tension musculaire et ton anxiété. Effectivement tes dents peuvent en être la cause. Tu devrais commencer par cette hypothèse. Sinon tu peux aller au centre antidouleur de Lariboisière à Paris 18. Cordialement.

Portrait de Laetitia Pemp
J'aime 0

Bonjour Nabil,
je viens ici car depuis trois mois a vie est devenue aussi un enfer. Comme toi j'ai très mal au cou et j'ai des maux de tête inssuportables tous les jours. J'ai aussi des dents de sagesse qui poussent. Je ne sais plus quoi faire pour revivre normalement. As tu trouvé une solution? Merci pour ta réponse

Portrait de Yuixem
J'aime 0

Hello, j'ai eu des céphalées pendant une grosse année... Et mon médecin a finalement découvert que j'avais une intolérance au gluten. La digestion aurait un effet important sur des tensions musculaires chroniques... Depuis je prends du magnésium, j'ai arrêter le gluten et les produits laitiers et je prends des espèces de bactéries qui améliorent la flore instestinale... Et ces douleurs ont disparu. Je ne sais pas si ca pourrait être le cas pour vous, mais ça vaut peut être la peine d'en parler à votre médecin ou à un nutritionniste :) courage en tout cas ! J'espère que vous trouverez vite un moyen de soulager cette douleur !

Portrait de FZG
J'aime 0

bonsoir, dites moi svp, que voulez vous dire par "les produits laitiers et je prends des espèces de bactéries qui améliorent la flore instestinale... " parce que moi je souffre des céphalés depuis bien longtemps et ces derniers temps j'ai remarqué qu'après un yaourt je peux passer une nuit blanche cause de douleurs et de maux de tete.

Portrait de andreas200
J'aime 0

bonjour je m appel andréas et je souffre des céphalées a ma tete vient en parler pv stv

Portrait de coyote89
J'aime 0

Bonjour,

Ou en es tu de tes douleurs?
Cdlt

Portrait de sidsoul
J'aime 0

Moi personnellement, n'ayant toujours pas trouver la solution. Je vis avec la douleur en fessant en sorte de ne pas trop y penser. Faut aller de lavant. Force, courage et positivé permettent d'avancer et d'être plus fort psychologiquement face a la situation.

Portrait de badrho
J'aime 0

il ya 2 ans j'avais les mêmes symptômes récemment jais su que ça viens de mon coussin que chaque matin après sommeil que je me réveille avec des maux de tête atroces c banal non alors ke mon médecin il me trete une migraine voila de puits résoudre problème coussin tous va mieux

Portrait de -Rosa-
J'aime 0

Bonsoir,

Après plusieurs examens médiaux non concluants et plusieurs passages aux urgences suites à certaines crises ingérables, dont un où l'on m'avait déjà diagnostiqué un "céphalée de tension", je suis forcée de reconnaître qu'à l'heure actuelle c'est ce verdict final qui colle le mieux à tous mes maux..
Par contre, je ne sais pas pour vous mais j'ai quand même toujours du mal à concevoir qu'un "simple" céphalée de tension ai pu me donner des douleurs de cette puissance sans avoir d'autres maux plus profonds. J'ai déjà eu recours par le passé à des problèmes de santé et interventions chirurgicales beaucoup plus lourds à gérer, avec jusqu'à présent une tolérance incroyable à la douleur en comparaison à d'autres et une bonne capacité à vite rebondir à l'issue...
Mais là ce coup-ci je n'ai eu aucune maîtrise sur la douleur, et plus j'essayais de prendre sur moi, de lutter (ce qui doit en rajouter en contraction musculaire), plus les douleurs devenaient intenses, comme une spirale...
Quand je prend connaissance de vos commentaires, où je constate que pour jamelyes ça dure depuis 3 ans, là ça m'inspire un "oh non pas des années avec ce truc là !!!"
Dans mon cas, ces douleurs sont survenues suite à un mélange de travaux d'extérieur sur une echelle où je passais des longues heures les bras en l'air, avec en alternance des longues heures de travail sur l'ordi, avec trés peu d'heures de sommeil sur cette période (genre 3 à 4 h par nuit)pendant plusieurs semaines . Ont suivi des douleurs de dos, épaules, et raideur nuque... J'étais dans un état de fragilité et de fatigue assez marqué, et un évènement stressant de trop auquel je n'ai pas eu les ressources pour faire face à déclencher une magnifique crise (alors que d'habitude j'arrivais à bien encaisser). Pendant plusieurs mois les crises se sont enchaînées, plus violentes sur le milieu de journée, pas de douleurs en dormant provoquant des réveils fréquents... mais des rêves trés sombres relatifs à la mort, surtout la mienne... Ces angoisses de mort étaient trés présentes surtout les premiers temps , sentiments que je n'avais jamais connu auparavant... En me penchant sur ces rêves, j'ai pu constater que j'avais un sérieux problème avec le cancer, notamment ceux qui se termine par une tumeur cérébrale ! Je révais que j'en avais une et ça revenait plusieurs fois... ( inconscient qui parle :-S)... et effectivement en reprenant les derniers éléments avant la crise, ils avaient un lien étroit avec le cancer, tumeur cérébrale... Et en l'associant à un évènement que j'avais vécu par le passé, j'ai pu comprendre que j'avais été choquée beaucoup plus que je le soupsonnais, suite au décés d'un ami proche, il y a 2 ans de ça. Ce dernier est décédé d'un cancer, avec tumeur cérérale... Je suis passée un peu trop rapidement sur ce deuil, en faisant face... avec un beau refoulement qui a refait surface finalement...
Peu avant le début de ce céphalé de tension, j'ai commencé une analyse, et le fait d'avoir mis en mots la mort de cet ami et d'avoir reconnu que j'entretenai aussi mon stress de façon inconsciente, m'a permis de diminuer mes douleurs au moins de 3/4.
Tout ça pour dire que certains maux peuvent avoir des origines beaucoup plus anciennes, dont on a même pas conscience et que l'on avait même pas envisagé, croyant que tout aller pour le mieux....
En état de stress et de mal être, certaines peurs ressortent plus facilement...
Je pense qu'il est peu être important de les comprendre, des fois cela peu donner quelques éléments de réponses à ne pas laisser de côté...

Désolée pour ce long récit :-S, j'espère que ça a pu éclairer certains d'entre vous.

Portrait de jamelyes
J'aime 0

Bonsoir Rosa, merci beaucoup pour ton témoignage. ne t'excuse pas de t'être attardée sur ton cas, je pense que ça fait aussi du bien à nous autres afin de mieux comprendre ce qu'il nous arrive. De ce que tu me dis, je pense que ces céphalées de tension dont tu parles, et que j'ai depuis 3 ans sont liés assurément à ce stress qui s'entretient dans notre mental... Mais l'élément déclencheur est surtout un traumatisme psychologique plus ou moins latent. Pour ta part, un ami décédé d'une tumeur cérébrale. Pour la mienne, le fait d'avoir grandi avec un de mes frère toxicomane et séropositif. Il a toujours fallu faire attention à la maison. J'ai toujours eu peur d'attraper cette maladie. Paradoxalement, une autre ne me dérangerai pas plus que ça. J'ai fait une brève psychothérapie en TCC l'année dernière pendant environ 6 mois. C'était pour éliminer de grosses attaques de panique qui sont apparus à cause de l'accumulation excessive de cette angoisse. Alors un moment on vraiment l'impression de devenir fou. Je pense en effet que le meilleur moyen de se libérer de ces tensions nerveuses qui sont manifestement l'expression d'un mal être psychologique (je suis pour ma part homo, je m'assume mais c'est juste que l'idée du risque plus élevé d'attraper le VIH me rend malade. Et pourtant je me protège systématiquement) je pense donc que le meilleur moyen est de faire une psychothérapie et travailler sur la relaxation. Visiblement ces symptômes peuvent être aussi le signe d'une dépression...
Depuis combien temps consulte tu ton psy pour une analyse ? comment te sens tu maintenant ? j'aimerai que tu m'en dise un peu plus sur "aujourd'hui". Merci encore pour le temps que tu prends. Et pis s'il y avait un médecin psy ou autre dans ce forum pour nous renseigner ce serait cool.

Portrait de -Rosa-
J'aime 0

Bonjour Jamelyes,

Merci pour ta réponse et contente que mon témoignage puisse peut être un peu t'éclairer...
Je vois que toi aussi tu as l'air d'avoir un passé assez chargé. Avoir grandi avec un frère toxicomane n'a pas du être une chose facile tous les jours. Et ses douleurs accumulées, même si on croit les avoir dépassées nous rattrappent souvent beaucoup plus tard. :-S
C'est une bonne chose que tu te sois tourné vers un spécialiste et que tu ai pu analyser où se situer le problème source de tes angoisses.
Cette TCC t'a t-elle permise de diminuer tes crises de panique ?
Et du coup si oui, as tu ressenti également une diminution de tes douleurs ?
J'aimerai savoir aussi autre chose si tu t'en as le souvenir bien sur... Lors du déclenchement de ton céphalé de tension, te rappelle tu d'un élément même si celui-ci te semble insignifiant, ayant un rapport avec le VIH, l'homosexualité, ou en lien avec ton frère ?

Pour ma part, moi aussi j'ai eu des bonnes crises de panique, qui a chaque fois ont motivé un passage par les urgences... Avec toujours cette crainte d'avoir une tumeur cérébrale, vu que mes douleurs étaient trés importantes à ce moment là... Donc du coup pour moi, vu la violence de ces dernières, et le côté super désagréable de l'endroit ( D'ailleurs, je ne sais pas qui pourrait supporter sereinement ce genre de douleurs, ce que j'ai souvent du répété aux medecins car là aussi faut être accrochée face à certains comportements... bref !), j'avais ce sentiment que c'était forcement du à quelque chose de grave... A ce jour, cette appréhension s'est un peu atténuée, mais j'ai toujours cette réserve et cette hypervigilance sur la moindre nouvelle manifestation de symptomes innabituels.
En ce qui concerne la psychanalyse, en faite je ne l'avais pas commencé pour ce problème...
Mais mon céphalé de tension est survenu rapidement aprés. Est ce du à l'appréhension aussi de devoir déballé tout mon passé, comme une forme de résistance ? Car j'avais bien conscience qu'avant d'aller chez lui, j'allais remué du lourd... Et j'ai d'ailleurs essayé de faire des tentatives de fuite au bout de quelques séances !! :-)
Donc j'ai passé des mois à tourner autour de mes douleurs, mes craintes d'un cancer et autres... Des fois, j'avais vraiment l'impression d'être complétément ridicule en m'entendant parler, une vrai hypocondriaque (alors que ça jamais été mon cas par le passé), où au choix une parfaite névrosé hystérique.... :-)
Jusqu'au jour où aprés lui avoir raconté encore les nouveaux examens médicaux toujours non significatifs, j'ai été forcée de reconnaître que je devais alimenter mes douleurs par mon propre stress... Et là d'un coup, juste en disant c'est quelques mots lors de la séance, mes douleurs ont diminué de 3/4 en intensité... J'ai été trés septique au début, mais ça fait quelques mois déjà qu'elles ne sont pas redevenues violentes comme dans les débuts... Par contre, il y a toujours ce reste qui persiste, et qui me rappelle que "ce n'est pas encore la pleine forme, et que c'est encore trés présent."
Là depuis peu, lors des séances, il m'a demandé de parler un peu plus de moi (en laissant le côté purement médical des débuts de séances), et là en reprenant l'année du décés de mon ami, je me rends compte qu'il y en a eu pleins d'autre et des plus marquant en plus, que j'avais zappé, refoulé en gros quoi !
J'ai comme l'impression que cet ami, et le choc de son décés ne venait qu'accentuer et révèler la surface d'un problème plus profond..
D'ailleurs en ce moment, quand j'y suis j'ai comme une furieuse envie de prendre la fuite, et je fais de nombreuses tentatives pour changer de sujet, c'est qu'effectivement là il a un truc à creuser...
Sinon pour répondre à ta question "comment je me sens aujourd'hui ?", ben j'ai souvent l'impression d'être une petite chose fragile !! ;-) Très réactive à la moindre petite chose de trop émotionnellement... Alors que ce n'est absolument pas dans mon tempérament habituel !

Voilà, voilà...
A bientôt

Portrait de laetitia.perez.35
J'aime 0

Spasmophilie peut etre

Portrait de jamelyes
J'aime 0

Bonsoir Rosa, Merci pour ta réponse, Je comprends mieux en effet tes soucis. C'est fou ce que le psychisme peut être puissant est être à ce point aussi nocif parfois pour soi.
Cette thérapie m'a permis d'éliminer ces attaques de paniques qui me faisait décrocher mon téléphone sans arrêt pour appeler des proches ou des médecins ou encore Drogue Info Service... Je m'explique.. l'année dernière, comme un con, j'ai testé trois soirées de suite la coke de mes amis. J'ai apprécié sur le moment mais la descente a été dure. J'ai fait ce qu'on appel un gros Bad Trip. Mais un bad trip comme pour les autres je pense sauf que ça m'avait fait terriblement peur : palpitations du coeur, impressions de déréaliser... du coup plusieurs semaines après ça a ressurgit comme ça... j'ai ruminer dans mon coin, je pensais sans arrêt à ce bad trip. J'avais des potes qui me disaient que des consommations de cokes excessives pouvaient causer des troubles psychiques....les médecins me rassuraient, et pourtant cette idée me trottait dans la tête pour devenir ingérable tant elle était omniprésente. Alors j'étais en permanence à l'écoute de mon corps, j'essayais de me représenter dans l'espace, voire si je n'avais pas des troubles de mémoire. Voire si ça n'avait pas affecter mon psychisme donc.... Bref aujourd'hui j'en suis rassuré...pas forcément toujours... J'ai toujours cette hypervigilence en moi... Certainement à cause de ce passé lourd avec mon frère toxicomane comme tu dis.

Les premières céphalées sont apparus lorsque j'avais décidé de rompre avec mon mec de l'époque il y a trois ans (bien avant ce bad trip) et auquel j'étais assez amoureux... pourtant il y avait quelque chose de plus fort...comme la peur d'être trompé et du coup de tomber malade lorsque nous aurions été amené à enlever la capote....car un de mes amis s'est fait avoir comme cela. Bref j'avais préféré rompre à l'époque plutôt que de courir ce risque. Aujourd'hui je m'en mords les doigts. je me dis que j'ai perdu un perle rare.

Et puis quelques consultations chez le psy ont amélioré un peu les choses entre temps...

Aujourd'hui encore j'ai un blocage avec les mec, sauf quand je suis un peu saoul, désihnibé quoi, pour avoir une aventure, même d'une nuit. ou pour du durable. Je me dis qu'il y a toujours ce risque d'être contaminé. Et pourtant je m'assume, ce n'est pas le problème.

Vers décembre dernier jusqu'à février je n'ai pas eu le souvenir que ça n'allait pas. Au contraire j'étais au top. Tout s'est re-déclenché lorsque des boutons d'herpès vraisemblablement sont apparus autour de la bouche, sur les joues. Une petite infection de poil pour mon médecin crée par un feu de barbe, ou une sorte d'herpès pour la pharmacienne.

Cela en fait m'a re-déclenché la peur du VIH. J'ai eu quelques aventures avant, toujours protégé. Je ne fais jamais l'impasse sur la capote. Et aujourd'hui les pires scénarios défilent dans ma tête. Je n'ose même pas aller faire un test pour te dire. J'ai tellement peur du résultat, et surtout tellement peur des conséquences que ça pourrait entraîner. Le fait de me voir me diminuer, d'avoir à vivre avec des traitements contraignants. D'avoir à composer, mentir ou se faire marginaliser pour envisager une histoire amoureuse ou purement sexuelle...

Enfin voila, je pense que ces céphalées sont surement l'expression de ces angoisses, de cette hypervigilance. Des céphalées comme "garde-fou" pour me rappeler que la maladie, la honte et la mort te guète !

Ce qui nourrit davantage ces angoisses c'est de me dire que je vais supporter toute ma vie ces douleurs, un peu comme si j'étais déjà malade, ou que j'allais le devenir quoiqu'il en soit, tôt ou tard.

Qu'en penses tu ?

Portrait de -Rosa-
J'aime 0

Bonsoir Jamelyes,

Je comprend effectivement assez bien ta situation, même si bien sur elles ne sont pas similaires sur les points de bases des souffrances.
Je peux te donner mon point de vue oui, mais je ne voudrais en aucun cas que celui -ci puisse trop t'influencer, je ne souhaite pas être trop réductrice dans mes interprétations...

La meilleure démarche serait de faire un travail plus profond sur toi... Car souvent les souffrances que l'on perçoit en cache d'autre que notre inconscient à pris soin de refouler.
La TCC a du bon effectivement sur des demandes assez immédiates, avec des résultats assez rapide il faut avouer, ce qui permet de réadapter plus justement ton comportement face à la réalité... Par contre elle ne creuse pas les maux en profondeur selon moi.

Ce que je peux te proposer c'est de me contacter via cette adresse mail :

, afin d'être plus à l'aise pour parler du sujet, et de developper un peu plus le mien du coup...

La on est plus purement dans les céphalés de tension, et je ne suis pas une habituée des forums, c'est la première fois... :-)

Portrait de -Rosa-
J'aime 0

Re...
Juste pour te préciser que j'ai bien entendu toutes les associations relatives à ton problème avec le VIH et leurs souffrances , vu que mon dernier commentaire prend un ton un peu formel et de surface peut être ...

Portrait de sidsoul
J'aime 0

Bonjour, j'ai des céphalée chronique depuis l'auge de 27 ans. J'en ai 39 aujourd'hui. Je suivi depuis 10 ans a l'hôpital Lariboisiere anti douleur. Les médecin n'ont rien trouver. Mes symptômes : douleur a l'arrière du crâne, et sensation de mouvement a l'arrière du crâne, et l'intérieur de la bouche.

Portrait de jamelyes
J'aime 0

Bonjour à toi sisdoul, peut tu m'en dire plus ? Quand est ce que les douleurs surviennent ? A quel moment de la journéeµ? Ton hygiène de vie : sport, alcool, clope, soirées., manque de sommeil, vie seul ou en couple? antécédents familiaux ...

Portrait de sidsoul
J'aime 0

Bonsoir merci pour votre réponse, Les douleurs sont quotidienne et permanentes depuis 12ans. Elles sont parfois plus intense en périodes de stress. Je bois rarement d'alcool, je fais du sport, pas de cigarette, je vie seul (pas de pb affectif)

Portrait de Tarik79
J'aime 0

Bonjour jamelyes,
Dans ton témoignage du 07/05/13 à 15h29, c'est comme si c'est moi qui parlait :-) . En fait, moi aussi c'est pareil, tout avait commencé par des peurs anxieuses d'attraper une maladie grave, et vu que je suis quelqu'un de très anxieux... j'imagine toujours des scénarios catastrophiques... et ça alimente encore plus mon anxiété à un point de ne vouloir plus rien faire juste le fait de penser à ce que j'ai dans la tête... je sens que les muscles de mon cou s'étire, avec un point un peu douloureux de temps en temps, alors je commence à fouiller avec mes mains sur mon cou et dès que je sens qu'il y a quelque chose de différente entre la partie gauche et droite alors la... l'anxiété est au TOP.... tout va bien après la prise d'un anxiolytique... bref , je ne sais pas est ce que je dois consulter un ORL, Rhumato, neurologue... ? il me faut aussi le courage pour aller faire une Radio :)
sinon vu mon métier, je m'assois plusieurs heures devant un ordi ( mauvaise posture, fatigue des yeux etc...)
voila,

Portrait de M.saab
J'aime 0

Merci beaucoup davoir ecrire tout ca. C'est exactement a 100% moi. C'est soulagent. Je suis une personne anxieuse comme vous je mimmagine beaucoup de choses , alors la je sens qu'il y a une personne pareille a moi donc je n'ai rien :)))

Portrait de looloon
J'aime 0

Bonjour, je partage les mêmes douleurs depuis 6 ans..J'essaie d'éviter les anxiolitiques et le paracétamol ne me fait plus rien donc je suis constamment en train de me masser les tempes, la nuque, les épaules avec des huiles essentielles ou du biofreeze (ça calme les douleurs une petite heure) Mon médecin ne m'a jamais rien prescrit sauf prise de sang et radio qui n'ont rien révélé..il y a 2j je suis allée voir un autre médecin qui m'a prescrit une écho thyroidienne et un irm..à suivre...mais je crois que ce sont des douleurs psychosomatiques...comme vous tous..Mon hygiène de vie n'est pas terrible, je suis fumeuse (en moyenne 10 par jour) et j'adore les apéros, surtout que ces derniers atténuent grandement les douleurs, en fait au bout de 3 verres d'alcool je n'ai plus mal :/ ...Je me dis qu'il faudrait que j'arrête clope et alcool pour voir ce que ça donnerait mais comme les douleurs m'énervent, m'angoissent, ces derniers sont un peu mes anxiolitiques...(je sais c'est ridicule mais les 2 sont difficiles à arrêter) Je fais du sport une fois par semaine..quand les douleurs ne me démotivent pas. J'ai fait 3 séances chez une psy mais je repartais toujours en me demandant en quoi cela allait régler les douleurs de parler de ma vie pendant une heure..je suis joyeuse de nature, mes amis me trouvent drole.. je crois :p , j'aime les bons repas, je dors 8 à 9h par nuit mais à 17h je me sens déjà fatiguée car les douleurs m'épuisent...J'ai parfois l'impression d'avoir les solutions en main: pratique du yoga/relaxation, arrêt de la cigarette et de l'alcool, sport quasi quotidien..et pourtant je reste dans mes mauvaises habitudes et mes souffrances...Ce dernier mois a été difficile avec mon compagnon, ça va mieux mais j'ai l'impression de payer les frais d'avoir été très stréssée et les douleurs sont très fortes ces derniers jours...Bref comme vous je cherche des moyens d'atténuer ces douleurs, pour l'instant je peux vous "prescrire" le biofreeze (mais bon je ne crois pas qu'il soit bien d'utiliser ce gel tout le temps :/), la bouillote sur la nuque, la tisane "relaxation" et le petit demi xanax de secours quand je me reveille la nuit, que j'ai très mal donc que je psychotte et que la panique commence à m'envahir...Et vous avez-vous trouvé des petites solutions pour atténuer ces MOTHERFUCKING douleurs? Ah oui aussi la respiration ventrale en cas de début de crise d'anxiété..et l'auto réfléxologie en cas de maux de tête intenses. Courage à tous, en espérant vous lire bientôt

Portrait de Sonini
J'aime 0

Bsr à tous moi aussi j'ai le même problème et quand je veux rire les s'ntensifient au niveau du bas de la nuque et derrière les oreilles et les tempes et c'est pareil quand je suis dans le bruit. quand une personne parle un peu fort à coté de moi je souffre et c'est comme cela tout le temps. je viens de déplacer mon ordi comme vous l'avez signifier que doit je faire? aidez moi.

Portrait de Sonini
J'aime 0

Bsr à tous moi aussi j'ai le même problème et quand je veux rire les douleurs s’intensifient au niveau du bas de la nuque et derrière les oreilles et les tempes et c'est pareil quand je suis dans le bruit. quand une personne parle un peu fort à coté de moi je souffre et c'est comme cela tout le temps. je viens de déplacer mon ordi comme vous l'avez signifier que doit je faire? aidez moi.

Portrait de sidsoul
J'aime 0

J'ai 40 ans. Cela fait maintenant 13 ans que j'ai cette céphalées chronique. Tout a commencé par une violente rupture au sommet du crâne. Comme si une corde bien tendue venait de rompre. Je n'ai ressenti aucun de douleur sur le coup mais une sensation bizarre. Le lendemain matin j'ai senti une petit boule électrique entre le crâne et le cuir chevelu juste au dessus de l'oreille qui est monté jusqu'au sommet du crâne. Puis juste après j'ai eu cette douleur qui me suit jusqu'à aujourd'hui 24h/24h. Ma douleur se caractérise par des tensions nerveux partout au niveau du crâne (sortes de nœuds). Ça tire de partout. Et la douleur s'amplifie si je ne dors pas assez par exemple ou si je suis un peu stressé. j'ai suivi des traitements, fais des radios, scanners, vue divers médecins, été suivi pdt 10 ans a l'hôpital anti-douleur de Lariboisiere a Paris.
Mais rien n'y fait. Malheureusement. Je me suis fais une raison. Celle de vivre avec cette douleur toute ma vie.

Portrait de -Rosa-
J'aime 0

Bonsoir,

Juste pour donner une légère touche d'espoir concernant les douleurs céphalée...
Mes douleurs ont quasi disparu, avec de très rare rappel (1 pic tous les 3 / 6 mois je dirai) et l'intensité de la douleurs ressentie est largement supportable, et brève.
Rien à voir avec mon supplice des débuts.

Par contre, la contrepartie, mes douleurs ont laissé place à un fond d'angoisse assez constant.
Celui-ci devait être masqué durant ma période céphalée de tension par les douleurs violentes...
Autre problème à gérer et comprendre.

Portrait de monique douat
J'aime 0

bonsoir ,je soufre de mots de tete 24 /24 h depuis 3 ans mes yeux me font mal aussi j'ai suivit une cortiterapi au cortancyl , je n' arrive pas a me sevrai car d'est que j' arrete les douleurs me reprenne si vous avez une solution ou un conseil je prend merci !!! mon IRM est bon et mes analyses aussi

Portrait de sidsoul
J'aime 0

Bonsoir,
Si vous habitez en Île-de-France ou même en province d'ailleurs. Je vous invite à prendre Rdv par téléphone avec un spécialiste au service neurologie antidouleur de L'hôpital Lariboisière. Cordialement.

Portrait de sidsoul
J'aime 0

Bonsoir,
Si vous habitez en Île-de-France ou même en province d'ailleurs. Je vous invite à prendre Rdv par téléphone avec un spécialiste au service neurologie antidouleur de L'hôpital Lariboisière. Cordialement.

Portrait de Guillaume Moulin
J'aime 0

Il s'agit sûrement de la Névralgie d'Arnold.

J'en suis victime depuis une semaine et depuis ce matin sous traitement. Je te conseille d'aller consulter.

Comme c'est une pathologie nerveuse cela ne se soigne pas comme un rhume hélas, mais le traitement existe et ce n'est pas grave ne t'en fais pas.

Bonne chance :)

Portrait de Guillaume Moulin
J'aime 0

Il s'agit sûrement de la Névralgie d'Arnold.

J'en suis victime depuis une semaine et depuis ce matin sous traitement. Je te conseille d'aller consulter.

Comme c'est une pathologie nerveuse cela ne se soigne pas comme un rhume hélas, mais le traitement existe et ce n'est pas grave ne t'en fais pas.

Bonne chance :)

Portrait de Laetitia Pemp
J'aime 0

Bonjour,
je viens ici car depuis trois mois ma vie est devenue aussi un enfer. J'ai très mal au cou et j'ai des maux de tête inssuportables tous les jours. J'ai aussi des dents de sagesse qui poussent. Je ne sais plus quoi faire pour revivre normalement.

Portrait de Harmony Bousquet
J'aime 0

Bonjour,
Je me permets de commenter cet article car je suis assez inquiète.
Il y a 4 jours, j'ai assisté à l'enterrement du grand père de mon conjoint, seulement, une fois rentré de celui-ci une douleur à l'arrière de la tête et de la nuque est apparue. J'ai eu des étourdissements et depuis, cette douleur est présente constamment. Après l'enterrement et avant d'avoir eu ces douleurs, j'ai beaucoup pensée et cet enterrement ma rappeler l'enterrement de ma grand mere qui est décédé il y a 6 ans qui m'avait fais beaucoup de mal. Depuis, je pense énormément à la mort, d'attraper une maladie grave et comme j'ai pu lire dans des commentaires je pense également au tumeur cérébrale. J'ai été chez le médecin hier, il m'a donner dès antalgiques pour atténuée les douleurs, seulement rien ne change. Je me sens faible tout au long de la journée et ces douleurs me fatiguent sans cesse. Je pense que ces douleurs sont dû à mon stress et à ma nervosité. J'ai très mal également en haut des épaules et des douleurs aux tampes se font également voir.
Je voulais donc savoir si cela était déjà arrivée à quelqu'un et si je pouvais échanger afin d'avoir des avis.
Merci de m'avoir lu.

Portrait de mike007
J'aime 0

J ai ces maux de tetes depuis6 mois,ils viennent le matin pour disparaitre le soir au coucher,lorsque je me reveille la nuit ils sont inexistant ou sj je relaxe ils s attenue donc logique c est de l anxiete,je les tension nuques , epaules, dessus de la tete,comme compresse,lorsque je me rase la tete avec un clipper la tension part pour repartir apres 30 min,alors jene m en fait plus je les acceptes non de gaiete mais me dit qu un jours peut etre ils partirons.

Portrait de mike007
J'aime 0

Pour ceux et celles qui cerait interrese je lit presentement un livre qui traite de ces maux et je le trouve tres interessant du dr sarno,mindbody prescription c est en anglais mais je sroit qu il existe une traduction francaise,,il traitre de ces maux que l on ressent.

Portrait de okcv
J'aime 0

Bonjour j'ai 14 ans et je souffre de céphalée de tension c'est comme si au dessus de ma tête il y avait un poid lourd ou que ma tête est compressée et j'ai des douleurs a l'arriére du cou j'en ai marre j'en souffre maintenant depuis 1 mois 24h sur 24 du matin au soir j'ai peur d'avoir une maladie grave comme une tumeur célébral j'y pense tout le temps et sa m'angoisse je passe bientôt un scanner célébral tout cela est arrivée depuis mon 1er malaise vagual après sa j'ai eu des crise d'angoisse et de panique maintenant je souffre de sa et sa me rend malheureuse je n'ai même pas pu profiter de mes vacances à cause de sa si vous avez des conseils pour calmer ses douleurs merci de répondre

Portrait de okcv
J'aime 0

Bonjour j'ai 14 ans et je souffre de céphalée de tension c'est comme si au dessus de ma tête il y avait un poid lourd ou que ma tête est compressée et j'ai des douleurs a l'arriére du cou j'en ai marre j'en souffre maintenant depuis 1 mois 24h sur 24 du matin au soir j'ai peur d'avoir une maladie grave comme une tumeur célébral j'y pense tout le temps et sa m'angoisse je passe bientôt un scanner célébral tout cela est arrivée depuis mon 1er malaise vagual après sa j'ai eu des crise d'angoisse et de panique maintenant je souffre de sa et sa me rend malheureuse je n'ai même pas pu profiter de mes vacances à cause de sa si vous avez des conseils pour calmer ses douleurs merci de répondre

Portrait de okcv
J'aime 0

Bonjour j'ai 14 ans et je souffre de céphalée de tension c'est comme si au dessus de ma tête il y avait un poid lourd ou que ma tête est compressée et j'ai des douleurs a l'arriére du cou j'en ai marre j'en souffre maintenant depuis 1 mois 24h sur 24 du matin au soir j'ai peur d'avoir une maladie grave comme une tumeur célébral j'y pense tout le temps et sa m'angoisse je passe bientôt un scanner célébral tout cela est arrivée depuis mon 1er malaise vagual après sa j'ai eu des crise d'angoisse et de panique maintenant je souffre de sa et sa me rend malheureuse je n'ai même pas pu profiter de mes vacances à cause de sa si vous avez des conseils pour calmer ses douleurs merci de répondre

Portrait de Arnaud 87
J'aime 0

Il faut apprendre à se relaxer 30 minutes par jour

Portrait de sidsoul
J'aime 0

Bonsoir, avant tout il faut que tu apprennes à contrôler tes émotions en utilisant par exemple la sophrologie. Cela t'aidera également à te soulager et diminuer ta céphalées de tension.

Portrait de okcv
J'aime 0

Merci

Portrait de maria silva
J'aime 0

bonjour sa fais 5 mois 24/24 et moi aussi, j ai peur de mourir car je suis une maman qui élève une petite fille toute seule ,et comme j ai pas de famille l angoisse de la voir toute seule dans ce monde de chien me fais paniquer, c est pas a moi que je pense c'est a elle.......mais toutes ses témoignages m'ont aidé merci

Portrait de maria silva
J'aime 0

je voulais dire sa fais 5 mois que je souffre des céphalés de tension horrible 24 /24 sa ne passe jamais

Portrait de Kudu
J'aime 0

Bjr a tous.jaimerai partaG mes douleurs ;)sui une fme de 34ans.dpui 2ans et quelque je souffre de migraine Nausees vomissments et "dizziness" (je ne retrouve pa le mot en francais mais c une sensatn etrange dan la tete- de lourdeur etc) g vu bcu bcu de medcins..IRM normal..c symptoms sont survenus apre un movemen d'etirment specifique..je me sui penchee en etiran le bras droit bcu pour atteindre une partie de la moustiquair ki ne recouvrai pas completemen mon bb..les symptom sont survenu immediatemen..
G pris plusieur medicamen ki nont pa aider..je vomissais une foi par jour TOUS LES JOURS pendan plus d'un an apre cT 4foi par semaine e finalmen apres plus de 2ans c de moins en moins :) je parle d vomismen..par contr g fai un traitmen avec un chiropracteur..il ma enfonC d aigui dn la tet juste en hau de la nuque et il a envoyer d decharge electrique suposemen pour diminuer la raideur dn le cou..4 sessions ont aiD pour la raideur par contr effet secondaire c ke g des douleur xtreme a la tet - je ne sai cment xpliker - c com si une sensatn d'etirmen dn la tet ki provoque d douleur intense..je sai pa com si on etait entrain de tirer sur une veine dn ma tet- en tou cas c dur a supporT et je dois travailler conduir moqp de mn bb de bientot 3an..pa evident a gerer! Je ne sai plu koi fair..marre de souffrir! En+ g la nevrgie du trijumeau depui plusieur annee dja ce ki ma fai perdre 3 molair car le dentist na fai ke plusieur traitmen canalaire sans detecT un pbm de nevralgie..pfff..je regrette tjur la perte de c 3dents..g tendance a etre streC mai je gere..
Merci de mavoir ecouT e d solutions si jmai vou en aV serai les bienvenus ;)

Kudu

Portrait de Mu de bali
J'aime 0

Bonjour, J'ai 43 ans , je souffre de ce mal depuis de longues années , et en j'en ai assez de voir que l'on me prend pour une malade imaginaire. En cherchant de l'aide sur internet , j'ai pu lire sur un site ( http://www.institutdumaldetete.com/traitement-reussi-cephalee-de-tension.html ) que le mal pouvait venir du fait que je ne bois pas assez . Ce qui peut totalement (en tout les cas pour moi) être possible.
Du coup j'ai décidé de boire (de l'eau) pas d'une traite mais gorgée par gorgée toute au long de la journée.
De tout façon, vu que je fais des réactions à toutes sortes de médicament à force d'en prendre, je pense que boire ne sera jamais négatif pour moi .
J’espère que ça va fonctionner ou au moins atténuer la douleur. Je reviendrai témoigner à ce sujet .
mu de bali

Portrait de Arnaud 87
J'aime 0

Bonjour,

Je m’appelle Arnaud, (30 ans) j'habite en Belgique,
je souffre de la même chose que vous tous mise à part que j'ai des angoisses en plus de ça :)

Portrait de LYLY16
J'aime 0

bonjour j ai 47ans
La semaine dernière j ai fait une forte migraine et depuis le mal de tète n'en fini pas. Par contre pas la nuit quand je suis bien calée. En journée ça varie entre douleurs fourmillements dans la tête ou comme une sensation de clou et douleur de la nuque. Je suis hypocondriaque et n en termine pas de me faire des films. J ai pris un anti inflammatoire qui ne soulage rien. que dois je penser de tout cela. La semaine drnière le médein m'a fait les tests neurologique qui étaient bons. Merci à vous

Commentez l'article "Mal de tête par tension nerveuse ou musculaire"