Leucoencéphalopathie multifocale progressive : Symptômes

1

Symptômes 

Les symptômes survenant au cours de leucoencéphalopathie multifocale progressive sont (liste non exhaustive) :

  • Des troubles du langage et/ou de la compréhension.
  • Des troubles moteurs.
  • Des troubles sensitifs.
  • Des troubles psychiques se caractérisant par des confusions mentales suivies d'une détérioration intellectuelle, de modifications de la personnalité.
  • L'apparition , souvent par la suite, d'une paralysie (hémiplégie : paralysie de la moitié du corps) ou d'autres déficit de la motricité (dans 70 % des cas).
  • Des troubles (45 %) se caractérisant par une hémianopsie (perte ou diminution de la vue dans une moitié du champ visuel d'un oeil ou le plus souvent des deux yeux).

Physiologie 

La leucoencéphalopathie, en neurologie est quelquefois employée pour désigner une lésion de la substance blanche par rapport à la substance grise. En réalité, le terme leucopathie, en neurologie signifie atteinte de la myéline qui est un des constituants de la substance blanche, composant majeur des neurones et en particulier permettant l'isolement de l'axone où circule l'influx nerveux.

Le système réticulo-endothélial est composé de cellules de nature identique (cellules souches) ayant la capacité de se transformer, et ainsi de donner naissance à la plupart des cellules du sang (éléments figurés) et plus particulièrement des monocytes (variété de globules blancs de grandes dimensions destinés à devenir des macrophages dont le but est d'absorber et de digérer les éléments étrangers à l'organisme). En somme, le système réticulo-endothélial a pour but d'effectuer globalement l'épuration de l'organisme. Il joue d'autre part, un rôle très important dans la lutte contre les maladies infectieuses en participant (à sa façon mais non spécifiquement) au système immunitaire

De nombreuses maladies neurologiques sont des leucopathies plus ou moins graves. Les plus fréquentes sont simplement une atteinte de type démyélinisation sans conséquences gravissimes sur le fonctionnement du système nerveux central.  Généralement, sur les comptes rendus d'imagerie médicale (radiographie, scanner ou I.R.M.) le terme leucopathie signifie atteinte de la substance blanche de façon générale sans préjuger de la gravité de la lésion. 

Physiopathologie 

La leucoencéphalopathie multifocale progressive se caractérise par la présence du virus JC qui peut rester latent dans l'encéphale depuis l'enfance, et être réactivé lors d'une défaillance du système immunitaire (exemple du sida). 

Le mécanisme de cette maladie neurologique est le suivant :

  • Au cours de cette pathologie, on constate la destruction de la myéline qui est la substance lipidique (graisse) entourant et protégeant les fibres nerveuses (axones : permettant la transmission de l'influx nerveux). Cette destruction, appelée démyélinisation apparaît sous forme disséminée dans la substance blanche de tout le système nerveux central (essentiellement cerveau, cervelet, tronc cérébral, moelle épinière), située en ce qui concerne le cerveau en dessous du cortex (couche de cellules située à la périphérie du cerveau : la substance grise).
  • A cette démyélinisation s'associe une inflammation de la périphérie des vaisseaux (inflammation périvasculaire) et des lésions des cellules gliales, qui composent le tissu de soutien du système nerveux central. Ce tissu comprend :
  • La macroglie composée de deux variétés de cellules nerveuses : les astrocytes et les oligodendrocytes.
  • La microglie.
  • Les cellules épendymaires, qui sont les cellules faisant partie de cette névroglie en rapport direct avec les cavités contenant le liquide céphalorachidien. Ces cavités sont situées au centre du cerveau, et au milieu de la moelle épinière (épendyme). Les astrocytes sont particulièrement gros et contiennent des noyaux déformés et bizarres, que les spécialistes appellent hyperchromatiques.

 

Forum : discussions concernant "Leucoencéphalopathie multifocale progressive"

  • ... Besoin d'avis radiothérapie/chimiothérapie tumeur vessie ... Bonsoir Mon oncle a eu une tumeur PT2G2 à la vessie. L'abaltion n'a pas pu être menée à terme car la vessie est devenue ...
  • ... intenses en zone pelvienne : peut-être un cancer de la vessie ! ... découvert au hasard d’une IRM de face des polypes dans la vessie. Ceux-ci se sont avérés cancéreux. Après traitement (deux ...
  • ... urologue qui a diagnostiqué un diverticule important à la vessie : diminution de 20% par rapport à un débit normal ( le stress a dû ... plus de problème que ça , n'éprouvant ni douleur à la vessie lors de la miction , ni envie constante d'uriner , même la ...
  • irritation de la vessie ... examens. Résultat: pas de problème ni de prostate, ni de vessie, mais comme j'urine très souvent a peu près à chaque heure, je suis ...
  • cancer de la vessie....... ... Bonsoir, je suis suivi pour un cancer de la vessie depuis 4 ans, j'ai eu des iniltrations de BCG etc..... tous les six mois ...
Lancez une discussion sur le forum

1 commentaire pour "Leucoencéphalopathie multifocale progressive"

Portrait de nefertiti1948
J'aime 0

j'ai une leucoencéphalopathie débutante..à quoi dois-je m'attendre comme évolution;quels symptômes peuvent m'alarmer;qu'est-ce qui peut se passer dans plusieurs cas de figures?
merci pour vos réponses que j'espère nombreuses

Commentez l'article "Leucoencéphalopathie multifocale progressive"

Les textes que vous publiez via ce formulaire sont accessible à tous, et sont susceptibles de constituer des données sensibles. Soyez en conscient lorsque vous rédigez vos messages : vous êtes responsable des informations personnelles que vous divulguez.