Laryngite chronique : Symptômes

1

Symptômes 

Les symptômes de la laryngite chronique sont :

  • Douleurs de la gorge le plus souvent peu intenses.
  • Modifications ou extinction de la voix, qui apparaît soit trop aiguë, soit trop grave.
  • Toux.
  • Expectorations (extériorisations de glaires provenant des poumons).
  • Sensation de sécheresse de la gorge.

Physiopathologie 

La laryngite aiguë de l'adulte désigne l'inflammation de la muqueuse du larynx, c'est-à-dire des cellules qui recouvrent l'intérieur du larynx. Cette affection otorhinolaryngologique, se caractérise par l'apparition de rougeur et d'oedème, qui se traduisent par une dysphonie (difficultés à émettre des sons), associés ou pas à une dyspnée, c'est-à-dire des difficultés à respirer.

La laryngite aiguë de l'adulte s'observe essentiellement au cours des maladies infectieuses qui sont la grippe chez l'enfant, la rougeole, diphtérie etc.. Elle peut également faire suite à une inhalation de gaz irritants.
Toute inflammation au niveau du larynx est différente selon l'étage atteint.

 

  • Cette inflammation entraîne pour l'étage glottique (au niveau de la glotte) un trouble de la déglutition et de la respiration.
  • Quand c'est l'étage glottique qui est atteinte il s'agit de troubles de la phonation puis ensuite de troubles la respiration.
  • Quand c'est l'étage sous glottique est atteinte il s'agit de troubles respiratoires surtout quand c'est un enfant.

Les symptômes de la laryngite aiguë de l'adulte sont un enrouement qui vient subitement et qui entraîne l'apparition d'une voix qui est voilée sourde ou roque. Parfois cela peut évoluer jusqu'à l'une aphonie c'est-à-dire une perte de la possibilité d'émettre des sons et une dyspnée associée ou pas à un cornage qui sont des bruits bizarres de tirage. La laryngite catarrhale est le deuxième type de symptômes survenant au cours de la laryngite aiguë l'adulte. ce type de symptômes s'observent quand le patient a subi un refroidissement ou à la suite d'une grippe. Il entraîne essentiellement les difficultés à émettre des sons (dysphonie) et si l'on examine les cordes vocales celles-ci sont rouges.
Le troisième type de symptômes et l'oedème du larynx qui s'accompagne d'une dyspnée laryngée. Celle-ci est quelquefois de nature allergique ou inflammatoire ou fait suite plus rarement à une insuffisance rénale.
Le quatrième type de symptômes survenant cours de la laryngite aiguë l'adulte est ce que l'on appelle la laryngotrachéite aiguë comme dans le croup viral.
Si on examine le larynx avec un laryngoscope on constate une inflammation ou un oedème du larynx qui est rouge c'est-à-dire inflammatoire ou simplement blanc parce qu'il existe une allergie. Le traitement est bien entendu le repos du patient et celui du larynx c'est-à-dire qu'il ne faut plus essayer d'émettre des sons, la suppression de l'atmosphère délétère (tabac, pollution). Il est conseillé au patient de faire des inhalations d'aérosols avec un antibiotique général quand il s'agit d'une infection bactérienne et d'absorber les corticoïdes sous forme de goutte en pratiquant un gargarisme. La trachéotomie est possible mais très exceptionnellement quand le patient présente de grandes difficultés à respirer à type de suffocation.

La laryngite aiguë de l'enfant appelée également croup viral, faux croup, pseudo croup, laryngotrachéite est une laryngite c'est-à-dire une inflammation du larynx précisément dans son étage situé en dessous de la glotte. Cette inflammation fait suite à une infection par un virus et se manifeste chez les nourrissons et les enfants âgés de trois mois à six ans. Il nécessaire de préciser que pour les Anglo-Saxons la laryngite aiguë de l'enfant porte également le nom de croup. Ce terme, en France n'est pas comparable avec celui utilisé par les Anglo-Saxons.

Cette laryngite aiguë de l'enfant se caractérise par l'apparition d'une toux qui est rauque d'une voix qui éteinte (aphonie) puis par la survenue d'épisodes de dyspnée (difficulté importante à respirer) respiratoire c'est-à-dire au moment où l'enfant fait rentrer de l'air dans les poumons par sa gorge. Cette dyspnée est brutale et évolue rapidement vers ce qu'on appelle le stridor respiratoire accompagné d'un tirage et parfois d'une cyanose c'est-à-dire d'une coloration bleue pale voir violette des tissus, traduisant une insuffisance d'oxygénation. L'évolution peut se faire vers l'apparition d'un oedème en dessous de l'étage glottique rendant cette maladie dangereuse alors que bénigne au départ.
La laryngite aiguë de l'enfant s'explique par la diminution très importante du passage du flux aérien au niveau des voies respiratoires supérieures à cause de la laryngotrachéite c'est-à-dire de l'inflammation importante du larynx et de la trachée faisant suite à l'infection par le virus dans la région sous glottique, entraînant l'apparition d'un oedème c'est-à-dire d'une collection de liquide et d'un rétrécissement du conduit aérien qui doit normalement laisser passer l'air sans obstruction.
L'agent responsable de la maladie est le plus souvent le virus parainfluenza de type 1. D'autres virus sont responsables également mais moins souvent, il s'agit du virus respiratoire syncytial. Les allergies sont, selon certains spécialistes en oto-rhino-laryngologie, également la cause de laryngite aiguë de l'enfant, il s'agit d'allergie spasmodique récurrente.
Le jeune patient présente, en plus des symptômes d'infection des voies respiratoires, une toux qui est rauque, des difficultés à émettre des sons, voir des modifications de la voie et des épisodes de plus en plus intenses associés à des difficultés respiratoires surtout inspiratoires s'accompagnant d'un tirage est parfois de cyanose quand les difficultés respiratoires de Vienne de plus en plus intenses. On constate d'autre part une élévation de la température le plus souvent. Chez un patient sur 2 l'évolution se fait normalement en 2-3 voir 4 jours de façon normale c'est-à-dire que cette affection guérit spontanément. Ceci pour les formes spontanément résolutives. Il existe néanmoins des formes graves plus rares qui nécessitent une hospitalisation surtout celles qui n'ont pas été traitées au départ par l'adjonction de corticoïdes (cortisone). Une fois en service de réanimation les patients sont intubés de façon à permettre le passage normal de l'air intérieur de la trachée (intubation endotrachéale). Ce geste est associé à une ventilation contrôlée quand l'enfant présente une détresse respiratoire.
La laryngite aiguë l'enfant ne doit pas être confondue avec l'épiglottite aiguë, la trachéite bactérienne aiguë ou le croup diphtérique.
Le traitement nécessite, pour les formes légères, de la dexaméthasone (cortisone) par voie orale. Chez les enfants atteints de laryngotrachéite aiguë, que celle-ci soit modérée ou sévère, il est conseillé d'effectuer 0,6 mg par kilo gramme de dexaméthasone par voie intramusculaire. Le plus souvent ce traitement est suffisant pour éviter l'hospitalisation évolution vers une forme grave.

 

2 commentaires pour "Laryngite chronique"

Portrait de hako.bella
J'aime 0

quel est le traitement de : aspect histologique d'une laryngite chronique leucoplasique avec foyer de dysplasie modérée à sévère dans la limite des fragment biopsique adressée

Portrait de hako.bella
J'aime 0

quel est le traitement de : aspect histologique d'une laryngite chronique leucoplasique avec foyer de dysplasie modérée à sévère dans la limite des fragment biopsique adressée

Commentez l'article "Laryngite chronique"

Les textes que vous publiez via ce formulaire sont accessible à tous, et sont susceptibles de constituer des données sensibles. Soyez en conscient lorsque vous rédigez vos messages : vous êtes responsable des informations personnelles que vous divulguez.