Lactose : Symptômes

Physiologie 

Le lactose est un disaccharide (ou diholoside), c'est-à-dire une association de sucres simples dont le résultat est l'union d'une molécule de galactose et de glucose.

  • Le lait de la femme contient à peu près 7 % de galactose.
  • Le lait de vache contient 5 % de galactose.

 

Physiopathologie 

Il existe une intolérance au lactose qui est le résultat d'une réaction au lait due à un déficit congénital ou acquis en une enzyme, la lactase, spécifique de la muqueuse (couche de cellules recouvrant l'intérieur des organes creux) de l'intestin.

Elle fait partie de la bordure en brosse des entérocytes (cellules composant la paroi de l'intestin), et est nécessaire à l'hydrolyse (décomposition) du lactose en deux autres glucides, le glucose et le galactose, qui sont les principaux glucides du lait.

Plus précisément, la lactase ou galactosidase, décompose le lactose en glucose et en galactose lesquels passent dans le sang. Selon les ethnies, l'activité de décomposition du lactose par le nourrisson est variable.

Le déficit en cette enzyme semble génétiquement programmé et varie de 3 % dans les pays du Nord, à 75 % dans les pays du Sud comme l'Italie et les régions méditerranéennes.

Le bol lacté (lait et aliments contenant du lactose) arrive dans l'intestin grêle, puis dans le côlon, sans avoir été digérés. A ce niveau, le lactose (qui n'a donc pas été décomposé en glucose et en galactose) va stimuler le péristaltisme (les contractions du côlon), et favoriser la fermentation des bactéries à l'origine d'une production d'acide organique diminuant le pH (augmentant l'acidité) des selles. Ces dernières présentent une odeur aigrelette, et sont irritantes pour le siège. 

D'autre part, la fermentation des bactéries anaérobies (ne nécessitant pas d'oxygène pour survivre et se multiplier) est à l'origine du dégagement par les poumons (dans l'air expiré) d'une certaine quantité d'hydrogène. Ce phénomène est à l'origine du test à l'hydrogène expiré. De façon générale, il existe plusieurs types d'intolérance au lactose :

  • Celui se présentant sous la forme héréditaire est rare, et est secondaire à un déficit congénital en lactase. Dès la naissance, l'intolérance au lactose du nouveau-né, se manifeste par une diarrhée et des vomissements. Il s'agit d'une intolérance définitive, dont le traitement nécessite l'exclusion du lait de l'alimentation du sujet pour lequel le lait doit être remplacé par des aliments industriels ne contenant pas de lactose.
  • L'intolérance au lactose peut également survenir un peu plus tard, vers l'âge de cinq ans. Dans ce cas, elle est secondaire à la diminution, voire à l'abolition de l'activité de la lactase. Néanmoins, cette affection ne demande pas une exclusion totale et définitive du lait . En effet, de petites quantités (moins de 1/4 de L) sont quelquefois bien tolérées, ainsi que les yaourts.
  • Il existe des cas d'intolérance au lactose qui sont transitoires, et liés à des affections digestives (diarrhées aiguës d'origine infectieuse). Cette variété d'intolérance au lactose guérit spontanément, et autorise la réintroduction du lait progressivement en quelques jours.

 

Aucun commentaire pour "Lactose"

Commentez l'article "Lactose"

Les textes que vous publiez via ce formulaire sont accessible à tous, et sont susceptibles de constituer des données sensibles. Soyez en conscient lorsque vous rédigez vos messages : vous êtes responsable des informations personnelles que vous divulguez.