Hyponatrémie : Cause

Cause 

Les causes d'hyponatrémie doivent être classées selon la cause :

  • L'hyponatrémie pas déplétion est une des causes de la baisse du taux de sodium dans le sang due à une perte de sodium qui est plus importante que la perte en eau. Ceci s'observe au cours de certaines déshydratations que l'on appelle déshydratation hypotonique et qui correspondent à des pertes de sodium par le rein.
    • Une des causes d'hyponatrémie par déplétion est l'utilisation maladroite des diurétiques thiazidiques.
    • L'uropathie obstructive correspondant à l'arrêt du passage de l'urine dans les voies urinaires est également une cause d'hyponatrémie par déplétion.
    • Les diarrhées et les vomissements, sources de pertes importantes de sodium sont quelquefois la cause d'hyponatrémie par déplétion.
  • L'hyponatrémie par dilution avec oedèmes est en quelque sorte l'inverse de l'hyponatrémie par déplétion. En effet, dans ce cas la rétention d'eau est plus importante que la rétention de sodium ce qui aboutit à une hyperhydratation extracellulaire (excès d'eau à l'extérieur de cellules). Ceci a pour conséquence la rétention d'une quantité d'eau à l'intérieur du corps (néanmoins en dehors de cellules) plus importante que celle que les reins ont la capacité d'éliminer. L'hyponatrémie par dilution avec oedèmes, s'observe au cours de certaines circonstances pathologiques comme l'insuffisance rénale aiguë ou chronique, l'insuffisance cardiaque, la cirrhose et le syndrome néphrotique entre autres.
  • Les perturbations de la sécrétion de l'hormone antidiurétique sont une des causes d'hyponatrémie. Cette hormone a pour rôle de diminuer l'élimination de l'eau par les urines, et de favoriser la réabsorption (récupération) de l'eau. Son rôle est donc de permettre une concentration accrue des urines. Les pathologies entraînant des perturbations de la sécrétion de l'hormone antidiurétique sont elles-mêmes de nature hormonale. Il s'agit de l'insuffisance de sécrétion d'hormones corticoïdes par les glandes surrénales, du myxoedème s'accompagnant d'insuffisance de sécrétion de l'hormone thyroïdienne (hypothyroïdie), de la maladie d'Addison s'accompagnant d'une insuffisance corticosurrénalienne (insuffisance de sécrétion de l'hormone surrénalienne) de l'hypopituitarisme s'accompagnant d'une insuffisance de sécrétion de la partie antérieure de l'hypophyse.
  • L'hyponatrémie hyperosmotique résultat d'une hyperglycémie (élévation du taux de sucre dans le sang entraînant un coma diabétique hyperosmolaire. Un passage trop rapide, au cours d'une perfusion, de sucre sous forme de liquide trop concentré en glucose (hypertonique) ou de mannitol ou encore d'urée, entraîne également ce type d'hyponatrémie.
  • L'hyponatrémie liée à une perte de potassium de l'organisme par brûlure ou atteinte cutanée grave.
  • Les fausses hyponatrémies liées à un taux de protéines dans le sang trop élevé (supérieur à 100 g par litre) ou de lipides supérieur à 30 g par litre. Chez certains patients on a remarqué que l'administration d'immunoglobulines par voie intraveineuse entraîne quelquefois une chute du taux de sodium dans le sang.

1 commentaire pour "Hyponatrémie"

Portrait de lyonvilleurbanne
J'aime 0

Pourquoi y'a t-il augmentation des protéines sériques et de l'hématocrite dans le cas d'une hyponatrémie avec déplétion en sodium ?

Commentez l'article "Hyponatrémie"

Les textes que vous publiez via ce formulaire sont accessible à tous, et sont susceptibles de constituer des données sensibles. Soyez en conscient lorsque vous rédigez vos messages : vous êtes responsable des informations personnelles que vous divulguez.