Hypofolliculinisme : Traitement

Traitement 

En cas de ménopause, on a recours au traitement hormonal substitutif visant à pallier la carence en oestrogènes, particulièrement pour traiter les bouffées de chaleur et les troubles trophiques (déficit de développement et de fonctionnement) de l'appareil génital.

Les oestrogènes sont administrés du 1er au 25ème jour du mois et l'on associe un progestatif du 16ème au 25ème jour.

Ce sont les estrogènes naturels qui ont la préférence, administrés par voie percutanée (sous forme de gel ou de crème). Ils doivent toujours être associés à un progestatif de façon à diminuer les risques de survenue de cancer de l'endomètre (intérieur de l'utérus).

Le traitement hormonal substitutif permet d'autre part de diminuer voire de ralentir la fragilisation du tissu osseux qui survient après la ménopause, surtout quand il s'agit d'une ménopause précoce.

L'utilisation d'hormones substitutives est susceptible d'augmenter le risque de survenue de certains cancers (du sein entre autres), de maladies coronariennes (thrombose des coronaires), d'accidents cérébraux vasculaires et d'embolies pulmonaires.

Enfin, les estrogènes sont quelquefois utilisés pour les traitements de stérilité par insuffisance de la glaire. Dans ce cas, l'administration des estrogènes se fait du 8ème au 15ème jour du cycle.

Aucun commentaire pour "Hypofolliculinisme"

Commentez l'article "Hypofolliculinisme"

Les textes que vous publiez via ce formulaire sont accessible à tous, et sont susceptibles de constituer des données sensibles. Soyez en conscient lorsque vous rédigez vos messages : vous êtes responsable des informations personnelles que vous divulguez.