Hyperpnée : Examen médical

1

Technique médicale 

La technique ou épreuve de l'hyperpnée, consiste à provoquer chez un individu la survenue de contractures musculaires, après avoir demandé à celui-ci d'effectuer une hyperpnée durant une période plus ou moins longue. Cette épreuve est susceptible d'entraîner une tétanie (survenue de contractions musculaires) chez les individus prédisposés, et un épisode de comitialité (épilepsie), chez les individus ayant un terrain épileptique. Il s'agit de la méthode de Foerstert de Breslau.

La technique de l'hyperpnée correspond également à la chute de la tension artérielle au-delà de 2 cm pour la systolique (grand chiffre), et de 1 centimètre pour la diastolique (petit chiffre). Cette chute est le résultat, en cas d'élévation de la tension artérielle, d'une excitabilité du système nerveux sympathique d'une série de 10 inspirations profondes correspondant à la pénétration de l'air dans les poumons pendant 10 fois de manière intense. Le test est positif pour les individus qui présentent des artères ayant perdu leur élasticité physiologique (normale), et correspondant à une sclérose due entre autres à des dépôts d'athéromes.

Aucun commentaire pour "Hyperpnée"

Commentez l'article "Hyperpnée"

Les textes que vous publiez via ce formulaire sont accessible à tous, et sont susceptibles de constituer des données sensibles. Soyez en conscient lorsque vous rédigez vos messages : vous êtes responsable des informations personnelles que vous divulguez.