Hyperphagie, ou hyperorexie, ou boulimie : Symptômes

Symptômes 

Les symptômes de la boulimie sont :

  • Il existe environ une dizaine de crises de boulimie quotidiennement, cette fréquence pouvant aller jusqu’à 45.
  • Le temps consacré à la prise alimentaire varie d'une heure et demie à huit heures environ.
  • La quantité de nourriture absorbée est parfois phénoménale, mais varie suivant les individus.
  • Des problèmes de l’oesophage et des dents liés aux vomissements intempestifs ont également été observés.

Physiopathologie 

Boulimie signifie étymologiquement : faim de bœuf, et n’a pas de rapport avec le grignotage fréquent qui n’entraîne pas une absorption très importante de nourriture. C'est une véritable compulsion alimentaire clandestine, qui pousse en quelque sorte l’individu à manger presque malgré lui. 

Le malade a d’ailleurs conscience que ce comportement est anormal et dangereux. Les vomissements provoqués que le patient s’auto-inflige pour éliminer les aliments pris en surnombre, traduisent la peur morbide qu’il a de l’obésité. Les épisodes dépressifs accompagnant ce tableau ne sont pas rares.

Les maladies associées à la boulimie sont :

  • Diabète (dû à la grande quantité d’aliments sucrés absorbés).
  • Un nombre important de caries.
  • L’alcoolisme ou un autre type de toxicomanie.
  • Episodes de dépression nerveuse (semblent être plus élevés que chez les anorexiques).
  • Augmentation des gestes suicidaires.
  • Fréquence élevée de troubles affectifs.
  • 60 % des femmes qui souffrent de boulimie ont des troubles des règles et environ le même pourcentage ont un poids normal.

Aucun commentaire pour "Hyperphagie, ou hyperorexie, ou boulimie"

Commentez l'article "Hyperphagie, ou hyperorexie, ou boulimie"

Les textes que vous publiez via ce formulaire sont accessible à tous, et sont susceptibles de constituer des données sensibles. Soyez en conscient lorsque vous rédigez vos messages : vous êtes responsable des informations personnelles que vous divulguez.