Hormonothérapie substitutive oestrogènique : Évolution

1

Complications de la maladie 

Effets indésirables

  • Insuffisance circulatoire
  • Prise de poids
  • Allergie
  • Troubles neurologiques
  • Hyperlipidémie (taux excessif de corps gras dans le sang)
  • Nausées, parfois vomissements
  • Ballonnements
  • Lourdeur abdominale
  • Gonflement des seins
  • Céphalées (maux de tête)
  • Irritabilité
  • Lourdeurs des seins

Contre-indications absolues

  • Cancer de l'utérus
  • Cancer du sein
  • Hémorragies génitales dont on ne connaît pas l'origine
  • Tumeur de l'hypophyse (glande située à la base du cerveau considérée comme le chef d'orchestre des autres glandes l'organisme)
  • Insuffisance hépatique sévère (déficit de fonctionnement du foie)
  • Grossesse
  • Arrêt des oestrogènes en cas d'immobilisation prolongée

Contre-indications relatives

  • Tumeurs bénignes du sein
  • Otospongiose : maladie héréditaire de l'oreille moyenne (espace situé immédiatement derrière le tympan, comprenant le marteau, l'enclume et l'étrier) dont l'évolution est progressive et qui entraîne une surdité
  • Troubles de la coagulation sanguine
  • Fibrome de l'utérus (tumeurs bénignes)
  • Antécédent de diabète
  • Connectivites (maladie inflammatoire du tissu conjonctif - tissu de soutien l'organisme - associant vraisemblablement un problème immunitaire avec présence d'anticorps dirigés contre les propres constituants de l'individu lui-même)
  • Hypertension artérielle due à la pilule
  • Porphyrie (maladie héréditaire rare due à un trouble de la fabrication de l'hémoglobine)

Aucun commentaire pour "Hormonothérapie substitutive oestrogènique"

Commentez l'article "Hormonothérapie substitutive oestrogènique"

Les textes que vous publiez via ce formulaire sont accessible à tous, et sont susceptibles de constituer des données sensibles. Soyez en conscient lorsque vous rédigez vos messages : vous êtes responsable des informations personnelles que vous divulguez.