Herpès et grossesse : Symptômes

Symptômes 

Le plus souvent, il s'agit d'une femme vivant dans des conditions socio-économiques délabrées, ayant eu des rapports sexuels multiples et se sachant infectée par le virus de l'herpès H.S.V.2

La primo infection se caractérise par les symptômes suivants :

  • Sensation de brûlure intense de la vulve.
  • Dysurie chez l’homme (difficulté à uriner).
  • Chez la femme, la primo-infection, plus bruyante que chez l’homme, à la suite d'un rapport sexuel, s’accompagne d’une inflammation vulvo-vaginale (de la vulve et du vagin) très marquée.
  • Prurit (démangeaison).
  • Picotement, qui précéde de quelques heures ou quelques jours une éruption de vésicules.
  • Apparition des vésicules qui éclatent en laissant des ulcérations.
  • Douleur vive exacerbée par le contact de l’urine.
  • Apparition d’un liquide issu des ulcérations (celui-ci est très contagieux et constitue une porte d’entrée pour les autres infections à transmission sexuelle).

Physiopathologie 

Infections provoquées par le virus de l'herpès :

  • L'herpès virus de type 1 (HSV1) est responsable de l'herpès survenant au niveau de la tête, de la bouche et des yeux.
  • L'herpès virus de type 2 (HSV2) est responsable de la majorité des herpès du tractus génital, de l'anus et des nouveau-nés. Il semble que la fréquence de la maladie herpétique génitale soit croissante dans le monde entier. Environ 1 à 5 nouveau-nés sur 10 000 présentent un herpès néonatal (à la naissance) et ceci d'autant plus que l'enfant est prématuré. Environ 30 % de ces infections sont dues au premier type de virus et 70 % au deuxième type.

Quand la mère est infectée pour la première fois (primo-infection), le risque de transmission à l'enfant est 10 fois plus important que quand il s'agit d'un herpès qui se réactive après une période de sommeil.
Quelquefois, la mère ne présente aucun symptôme d'infection herpétique et pourtant l'enfant est infecté, ce qui représente une difficulté supplémentaire pour poser le diagnostic d'infection par herpès chez le nouveau-né.
L'infection par le virus se déclare généralement quelques jours, parfois quelques semaines après l'accouchement.

Le virus de l’herpès touche la peau, les muqueuses et le système nerveux. Il se transmet par contact direct. La contamination au cours des rapports sexuels est possible mais beaucoup moins que ce que l’on a prétendu, car la contagion ne se fait qu’à partir de la présence du virus déposé sur la peau et les muqueuses. Dans l'intervalle des crises, le porteur du virus n'est pas contagieux.

Lors du premier contact avec le virus (primo infection), il apparaît une réaction inflammatoire (coloration rouge de la peau puis apparition de vésicules). Le virus va se loger dans les noyaux des cellules de la peau, et entraîner leur destruction. C’est ce mécanisme qui explique la formation des vésicules caractéristiques de l'herpès cutané.
Le virus persiste ensuite dans les ganglions des nerfs, favorisant le retour de l’infection, généralement au même endroit.

Aucun commentaire pour "Herpès et grossesse"

Commentez l'article "Herpès et grossesse"

Les textes que vous publiez via ce formulaire sont accessible à tous, et sont susceptibles de constituer des données sensibles. Soyez en conscient lorsque vous rédigez vos messages : vous êtes responsable des informations personnelles que vous divulguez.