Hépatite chronique : Symptômes

Symptômes 

Le principal symptôme d'une hépatite chronique est la fatigue, les spécialistes parlent le plus souvent d'asthénie. Néanmoins chez certains patients, elle n'entraîne l'apparition d'aucun symptôme, et passe parfois inaperçue. Les symptômes sont variables selon le type d'hépatite :

  • Une anorexie (perte d'appétit)
  • Une dyspepsie (digestion douloureuse et difficile)
  • Un ictère parfois
  • Un subictère
  • Une splénomégalie (grosse rate)
  • Des poussées de fièvre
  • Une insuffisance hépatique

En cas d'hépatite virale chronique, les symptômes sont quelquefois absents durant un grand nombre d'années.
En cas d'hépatite auto-immune les symptômes vont de l'absence totale de symptômes jusqu'aux symptômes désignant une hépatite grave. On constate alors la présence :

  • D'un ictère pendant la phase aiguë pour un patient sur deux. L'évolution se fait quelquefois vers la guérison qui précède à nouveau un épisode d'ictère puis à nouveau on constate, dans la majorité des cas, une évolution vers la cirrhose, ou l'insuffisance hépatique, cette fois-ci irréversible.
  • Il faut rechercher l'association à une hépatite auto-immune, entre autres, une thyroïdite auto-immune, une polyarthrite rhumatoïde, une colite ulcéreuse et d'autres maladies auto-immunes.

Physiopathologie 

L'hépatite de façon générale, se caractérise par rapport à l'hépatite aiguë par l'apparition d'une inflammation très intense et par le développement d'une fibrose, c'est-à-dire d'une perte d'élasticité du tissu survenant progressivement. Il peut s'agir également d'une sclérose cicatricielle qui finit par désorganiser progressivement l'architecture de la glande hépatique dont l'évolution se fait parfois vers une cirrhose. Le diagnostic de l'hépatite chronique nécessite la mise en évidence d'une augmentation des transaminases à l'intérieur du sang qui va de deux à dix fois la normale.

Pour les spécialistes en gastro-entérologie et en hépatologie, l'anatomie montre :

  • Une infiltration portale et périportale par des cellules mononucléées. A cela s'associe une nécrose des hépatocytes de la lame bordante. L'infiltration finit par aboutir à une cirrhose.
  • On constate d'autre part, des zones de nécrose qui confluent, finissant par unir les espaces portes, ou les zones centro-lobulaires (bridging necrosis).
  • En cas d'hépatite auto-immune, il est possible de mettre en évidence une infiltration portale par des lymphocytes et des plasmocytes.
  • En cas d'hépatite lobulaire chronique on constate l'apparition d'une inflammation chronique, et d'une infiltration par des lymphocytes à l'intérieur des espaces portes, mais pas de nécrose, et peu de fibrose.

Diagnostic différentiel 

Il ne faut pas confondre l'hépatite chronique avec :

La certitude diagnostique est obtenue grâce à la ponction-biopsie du foie.

 

Forum : discussions concernant "Hépatite chronique"

  • Insuffisance Pancreatique ... Bonjour J ai une chienne qui souffre d' insuffisance pancréatique, je lui donne plusieurs cachet d' EUROBIOL à chaque fois qu'elle ...
  • ... journée.Résultat, fécalo montre stéatorrhée, suggérant insuffisance pancréatique ou biliaire, selon labo, et résultat capsule surprend gastro, ...
  • ... par la présence d'une stéatorrhée suggérant une insuffisance pancréatique. Diarrhée électrolytique de type sécrétoire trou anionique ...
  • ... par la présence d'une stéatorrhée suggérant une insuffisance pancréatique. Diarrhée électrolytique de type sécrétoire trou anionique ...
Lancez une discussion sur le forum

Aucun commentaire pour "Hépatite chronique"

Commentez l'article "Hépatite chronique"

Les textes que vous publiez via ce formulaire sont accessible à tous, et sont susceptibles de constituer des données sensibles. Soyez en conscient lorsque vous rédigez vos messages : vous êtes responsable des informations personnelles que vous divulguez.