Greffe de cornée : Évolution

1

Evolution de la maladie 

Celle-ci dépend avant tout de l'affection qui a nécessité une greffe de cornée. Les rejets sont habituellement minimes. En effet la cornée étant avasculaire c'est-à-dire dépourvue de vaisseaux, ce tissu est relativement bien toléré par l'organisme et plus spécifiquement par le système immunitaire de la personne à qui l'on a greffé la cornée.Les chances de succès sont variables selon les pathologies en cause. Ainsi, pour le kératocône elles sont d'environ 90 % et pour les kératites, de 50 %. Elles sont moins bonnes pour d'autre lésion du globe oculaire (lésions d'origine chimique, après irradiation etc.)

Complications de la maladie 

Il s'agit avant tout d'infection et d'hémorragies à l'intérieur du globe oculaire.Le glaucome (élévation de tension à l'intérieur de l'oeil) l'ouverture de la plaie, les récidives de la maladie et le rejet de la greffe sont également des complications susceptibles de survenir.

Aucun commentaire pour "Greffe de cornée"

Commentez l'article "Greffe de cornée"

Les textes que vous publiez via ce formulaire sont accessible à tous, et sont susceptibles de constituer des données sensibles. Soyez en conscient lorsque vous rédigez vos messages : vous êtes responsable des informations personnelles que vous divulguez.