Gonorrhée : Évolution

1

Evolution de la maladie 

Certaines patientes, présentent une infection, et une inflammation des trompes de Fallope (canal allant de l'ovaire jusqu'à l'utérus), correspondant à une salpingite aiguë, chez environ 15 % d'entre elles. Ceci est la complication majeure de l'infection par gonocoque chez la femme, elle se traduit par des douleurs du bassin. Chez quelques patientes, la salpingite se traduit par une fièvre, des anomalies biologiques. 

La vulvovaginite de la fillette se traduit par un érythème (rougeur), un oedème de la vulve, et des pertes vaginales, contenant du pus. L'infection est due à la transmission par le contact direct, avec des objets souillés (gant de toilette, serviette). Son traitement nécessite l'utilisation de benzylpénicilline, ou d'ampicilline.

Le rhumatisme blennorragique, ou l'arthrite gonococcique, sont les complications à distance les plus fréquentes. Environ chez un malade sur quatre, le gonocoque est mis en évidence dans le liquide de l'articulation enflammée, et les manifestations articulaires (douleurs, gonflement, nombre d'articulations touchées), apparaissent une  à trois semaines après l'urétrite aiguë. Chez certains malades, cette période peut s'étendre sur plusieurs mois.

Complications de la maladie 

  • En l'absence de traitement, cette infection peut conduire à une stérilité dans presque tous les cas de salpingites à gonocoque.
  • A l'opposé, un traitement antibiotique adapté et précoce mis en place avant la formation d'abcès et d'autres complications, permet de restaurer un fonctionnement normal des trompes de Fallope.
  • En dehors de la stérilité précédemment citée, il faut également citer la possibilité de survenue d'une périhépatite (syndrome de Fitz-Hugh-Curtis) s'accompagnant de douleurs, qui irradient dans les régions de voisinage, des contractures des muscles de l'abdomen, et d'une légère hyperthermie (fièvre). L'évolution de cette pathologie peut se faire vers une cholécystite (inflammation de la vésicule biliaire). Le pronostic au niveau du foie est bon, et son traitement par antibiotiques également.
  • La gonococcie cutanée, se traduisant par l'apparition de papules (croûtes de pus) de couleur rouge, généralement associée à des ganglions hypertrophiés (augmentés de volume) de l'aine.
  • L'endocardite infectieuse (inflammation de la couche de cellules de protection recouvrant l'intérieur du cœur). Cette pathologie se voit rarement.
  • La kératodermie correspond à une complication rare, susceptible de s'accompagner d'une arthrite (inflammation des articulations), touchant essentiellement la plante des pieds.
  • Chez les sujets immunodéprimés, il est possible de voir survenir (rarement) une septicémie, une méningite (inflammation des méninges qui sont les membranes de recouvrement et de protection du système nerveux central).

Aucun commentaire pour "Gonorrhée"

Commentez l'article "Gonorrhée"

Les textes que vous publiez via ce formulaire sont accessible à tous, et sont susceptibles de constituer des données sensibles. Soyez en conscient lorsque vous rédigez vos messages : vous êtes responsable des informations personnelles que vous divulguez.