Gliome hétéromorphe de Del Rio Ortéga : Symptômes

Symptômes 

Les symptômes d'un gliome hétéromorphe de Del Rio Ortéga (liste non exhaustive) sont :

  • Hypertension intracrânienne (élévation anormale de la pression régnant à l’intérieur du crâne), s’accompagnant de céphalées (maux de tête) lors des efforts physiques, ou simplement lors d’un éternuement, ou d’une toux.
  • Vomissements dus à une perturbation du centre nerveux situé dans le bulbe rachidien (partie du système nerveux situé en avant du cervelet, et au-dessous du cerveau) qui habituellement régularise le fonctionnement de certaines parties du système digestif.
  • Vagotonie : perturbations liées au système nerveux autonome (automatique), régulé par le nerf vague (dixième paire de nerfs sortant du crâne) qui est un nerf très long, dont les rameaux se terminent au niveau du cou, du thorax, et de l’abdomen. Les perturbations du nerf vague sont à l’origine de nombreux troubles, dont les principaux sont :
    • Une diminution du rythme cardiaque (bradycardie).
    • Une tendance à l’anxiété.
    • Une tendance aux syncopes.
    • Un myosis (fermeture du diamètre des pupilles).
    • Un élargissement de la fente palpébrale (espace situé entre les paupières)
    • Une transpiration excessive des extrémités des membres..
    • Une hypersalivation (excrétion anormalement élevée de salive).
    • Une augmentation de l’acidité de l’estomac.
    • Une constipation.
    • Des épisodes de diarrhée.
    • Des problèmes respiratoires.
  • Troubles oculaires apparaissant à l’examen par le fond d’oeil et conservés longtemps :
    • Oedème papillaire (collection liquidienne située au niveau de la papille optique située sur la rétine).
    • Perception de deux images pour un seul objet (diplopie).
  • Pauses respiratoires (laps de temps pendant lequel le patient cesse de respirer) appelées respiration de Biot et Savard, elles peuvent être à l’origine d’un arrêt respiratoire, elles sont dues à une perturbation des centres nerveux situés dans le bulbe rachidien, et qui régularisent les mouvements respiratoires.
  • Perturbations neurologiques dépendant de la localisation de la tumeur dans l’encéphale, et se caractérisant par :
    • Des perturbations de l’humeur.
    • Des convulsions quelquefois.
    • Des crises d'épilepsie plus ou moins graves.
    • Une hémiplégie (paralysie de la moitié du corps).
    • Une aphasie (altération du langage).
    • Des hallucinations olfactives ou gustatives (le patient a l’impression de sentir des odeurs ou de goûter quelque chose).
    • Troubles très variés de la vue (mouches volantes, zones d’ombre).
    • Troubles de la coordination des mouvements (ataxie).
    • Surdité.
    • Acouphènes (impressions auditives : bourdonnements, sifflements).
    • Vertiges.
  • Troubles de la phonation (difficulté à émettre des sons).
  • Troubles de la déglutition (difficulté à avaler).

Aucun commentaire pour "Gliome hétéromorphe de Del Rio Ortéga"

Commentez l'article "Gliome hétéromorphe de Del Rio Ortéga"

Les textes que vous publiez via ce formulaire sont accessible à tous, et sont susceptibles de constituer des données sensibles. Soyez en conscient lorsque vous rédigez vos messages : vous êtes responsable des informations personnelles que vous divulguez.