Galactorrhée

Définition 

Une galactorrhée (en anglais ​galactorrhoea), est un écoulement de lait par le mamelon en dehors de l’allaitement normal de l'enfant, qui peut avoir lieu des deux côtés (bilatéraux), ou ne se produire qu’à travers un seul mamelon (unilatéral). Il est parfois nécessaire d’appuyer sur le sein pour faire sortir du liquide.

Généralités 

La galactorrhée est une production persistante et inappropriée de lait, qui ne doit pas inquiéter. Un écoulement par le mamelon n'est pas synonyme de cancer du seinIl peut s'agir d'un phénomène normal (physiologique) même chez une femme après la ménopause.

Épidémiologie 

Dans environ 10 % des cas, un écoulement mamelonnaire indique la survenue d'un cancer du sein (en anglais breast cancer). Le plus fréquemment un écoulement contenant du sang est dû à un papillome intracanalaire sous-jacent.

Classification 

Chez l’homme, l’hyperprolactinémie (excès de prolactine dans le sang) peut également se manifester et entraîner :

  • Une gynécomastie (développement excessif du tissu glandulaire et du tissu mammaire).
  • Une diminution de la libido.
  • Une impuissance.
  • Une oligospermie (faible nombre de spermatozoïdes dans le sperme) s’accompagnant de stérilité, et d’une chute du taux de testostérone dans le sang.

En cas de développement important de l’hypophyse, on peut voir apparaître des céphalées accompagnées ou pas de troubles visuels (essentiellement en cas d’adénome à prolactine).

  • Les ectasies canalaires secrétantes entraînent un écoulement le plus souvent de consistance épaisse et de coloration jaunâtre, contenant plus ou moins, du pus et quelquefois du sang à cause de l'inflammation des galactophores. Dans ce cas la radio pratiquée, met en évidence des minuscules calcifications (microcalcifications). Il s'agit d'un écoulement bénin.
  • Le papillome intracanalaire est susceptible d'entraîner l'apparition d'un écoulement contenant du sang mais celui-ci est bénin.
  • Les minuscules kystes (microkystes) sont également sources d'écoulements bénins et fréquents.
  • Après la ménopause, la galactophorite (inflammation des galactophores) dont l'emplacement habituel est modifié,  et l'inflammation du sein associée à la sécrétion de plasmocytes, sont source d'écoulements bénins également.

Les autres écoulements bénins sont le fruit d'une papillomatose diffuse susceptible d'évoluer vers une prolifération cancéreuse. Il en est de même de l'adénomatose érosive, ou l'adénome papillaire.

 

Aucun commentaire pour "Galactorrhée"

Commentez l'article "Galactorrhée"