Foie : Symptômes

Physiologie 

La fonction du foie est schématiquement celle d'un énorme filtre.

Il possède également un rôle de traitement du sang chargé de nutriments qui lui parviennent. C'est à travers la veine porte hépatique que le sang riche en oxygène, en provenance des intestins, est acheminé au foie. Après être passé par les sinusoïdes du foie, où les capillaires sanguins dilatés passent entre les rangées d’hépatocytes (cellules du foie), le sang de la veine porte et de l'artère hépatique, traverse les sinusoïdes et se déverse dans les veines centrales du foie. Il est acheminé aux veines hépatiques qui drainent le foie et se déverse dans la veine cave inférieure.

A l'intérieur du foie, on trouve des macros-phagocytes stellaires, appelés également cellules Kupffer. Les macros-phagocytes stellaires sont des cellules appartenant à une variété de globules blancs de volume important, ayant pour but de débarrasser le sang des débris tels que les bactéries et les globules rouges usagés.

Le rôle des hépatocytes est non seulement de produire de la bile, mais également de transformer les nutriments transportés par le sang.

Le glucose (sucre) est transformé en glycogène : longue chaîne de glucides accolés les uns aux autres et servant de réserve énergétique immédiate.

Les acides aminés sont synthétisés (transformés) en protéines.

Les autres fonctions du foie sont (liste non exhaustive) :

  • Mise en réserve des vitamines liposolubles (solubles dans les corps gras).
  • Maintien de la propreté du sang (détoxication) : il débarrasse le sang de l'ammoniac qui se transforme en urée et est éliminée par les urines.

Physiopathologie 

Le terme hépatomégalie désigne un gros foie.

Voici une liste non exhaustive de pathologies hépatiques avec ou sans hépatomégalie :

 

Diagnostic différentiel 

En ce qui concerne les hépatites pré-ictériques c'est-à-dire, avant que survienne la jaunisse et également pour les formes ictériques, c'est-à-dire chez les malades ne présentant pas de jaunisse, il ne faut pas confondre une hépatite aiguë avec une grippe, des poussées de rhumatismes concernant les articulations, poussée rhumatismale articulaire aiguë, une gastro-entérite, une mononucléose due à un virus d'Epstein- Barr.

En ce qui concerne les hépatites ictériques c'est-à-dire au moment où survient la jaunisse, d'autres hépatites virales en dehors de l'hépatite aiguë, peuvent s'observer surtout chez les patients immunodéprimés c'est-à-dire ne présentant pas toutes les capacités pour se défendre contre les infections entre autres.

Ces maladies sont (liste non exhaustive) :

  • Les infections par le cytomégalovirus.
  • Par le virus d'Epstein-Barr.
  • Par le virus herpès simplex.
  • Par le virus Coxsackie.
  • Par le virus ECHO.

La seule façon de poser le diagnostic avec certitude est de rechercher les anticorps c'est-à-dire à travers une analyse sérologique.

De façon générale, les hépatites de nature virales, ne doivent pas être confondues avec les hépatites faisant suite à une intoxication par l'alcool ou par un médicament.

Les formes d'hépatite avec cholestase, ne doivent pas être confondues avec une obstruction cette fois-ci réelle, des voies biliaires.

Aucun commentaire pour "Foie"

Commentez l'article "Foie"

Les textes que vous publiez via ce formulaire sont accessible à tous, et sont susceptibles de constituer des données sensibles. Soyez en conscient lorsque vous rédigez vos messages : vous êtes responsable des informations personnelles que vous divulguez.