Fièvre de la vallée : Traitement

Traitement 

Plus de 60% des cas de coccidioïdomycose sont solutionnés spontanément et sans prescription médicale : du repos et une grande consommation d’eau peuvent suffire à guérir de cette pathologie. La prise d’ibuprofène peut également soulager certains symptômes légers. Demandez toujours conseil à votre pharmacien.

Il existe néanmoins des traitements antifongiques en cas d’aggravation des symptômes ou si vous ne guérissez pas tout seul. On pourra se voir prescrire du fluconazole, de l’itraconazole ou encore du ketoconazole.

Ces traitements présentent généralement des effets secondaires et ne sont pas adaptés à la femme enceinte : on note comme effets secondaires des nausées, diarrhées, douleurs abdominales et vomissements. Dans tous les cas, il est indispensable de parler de votre traitement avec votre médecin.

Dans les cas plus graves, une chirurgie devra être effectuée.

 

À NOTER : Les traitements antifongiques contrôlent les champignons mais ne les détruisent pas toujours. Il est possible de retomber malade au bout de plusieurs années, le champignon étant resté « endormi » dans l’organisme attendant le moment propice pour se redévelopper, une baisse de l’immunité par exemple. 

Aucun commentaire pour "Fièvre de la vallée"

Commentez l'article "Fièvre de la vallée"

Les textes que vous publiez via ce formulaire sont accessible à tous, et sont susceptibles de constituer des données sensibles. Soyez en conscient lorsque vous rédigez vos messages : vous êtes responsable des informations personnelles que vous divulguez.