Fièvre de la vallée : Examen médical

Examen médical 

Une radiographie des poumons pourra détecter d’éventuelles anomalies dans ces derniers.
Une IRM ou une tomographie permettront de savoir si les os ou le cerveau ont été atteints.

Dans de rares cas, ou lors de formes sévères de coccidioïdomycose, une bronchoscopie et/ou une ponction lombaire sont nécessaires à l’établissement du diagnostic.

Consultation médecin 

Diagnostic

La fièvre de la vallée peut être difficilement identifiable durant les premiers jours de contamination car elle peut présenter seulement de très légers symptômes, voire ne pas en présenter du tout.
Aucun test n’est alors mis en place car la maladie n’est pas apparente ou est confondue avec un simple rhume par exemple. 

Un historique des voyages, de l’état de santé, des symptômes rencontrés par le patient sera demandé. 

Analyses médicales 

Une analyse microscopique d’un tissu prélevé sur le patient ou de ses expectorations permettent d’établir un diagnostic fiable.
La culture des spores présents dans les tissus permettra également de confirmer une coccidioïdomycose.

On pourra également effectuer des tests sérologiques et analyser le taux sanguin d’immunoglobulines en plus d’un test sanguin complet

Un test cutané pourra également être effectué afin de détecter une réaction aux champignons. 

Aucun commentaire pour "Fièvre de la vallée"

Commentez l'article "Fièvre de la vallée"

Les textes que vous publiez via ce formulaire sont accessible à tous, et sont susceptibles de constituer des données sensibles. Soyez en conscient lorsque vous rédigez vos messages : vous êtes responsable des informations personnelles que vous divulguez.