Fièvre de la vallée : Cause

Cause 

La coccidioïdomycose (fièvre de la vallée) est causée par deux espèces de champignons : Coccidioïdes immitis et Coccidioïdes posadasii.
Ils sont tous deux dimorphiques et nous contaminent lors de l’inhalation de leurs spores présentes dans l’air que l’on respire.

Ces spores, de tailles minuscules, peuvent être transportées à des dizaines de kilomètres par les vents. Il n’est donc pas rare d’observer des cas de coccidioïdomycose dans les régions voisines à celles citées dans le paragraphe Épidémiologie.
Une fois dans les poumons, ces spores se reproduisent et perpétuent la contamination.

Facteurs de risque

Le principal facteur de risque reste le lieu d’habitation. Si vous vivez dans une zone où l’on retrouve l’un des deux champignons responsables de la fièvre de la vallée (voir Épidémiologie), les risques de la contracter sont fortement augmentés.
Cependant, on estime que les personnes qui vivent dans ces zones ont seulement 3% de risques de la contracter chaque année

Il est cependant possible d’être contaminé par les spores de ces champignons simplement en passant dans l’une des zones où on les retrouve.
Les femmes enceintes, les ouvriers dont le travail implique de remuer la terre, les diabétiques, les personnes âgées et les personnes immunodéprimées ont plus de risques de contracter la coccidioïdomycose.

Une mauvaise qualité de l’air semblerait également augmenter le risque de contamination. 

Prévention 

À ce jour, il n’existe pas de vaccin contre la coccidioïdomycose.

Les personnes à risques (femmes enceintes, diabétiques, immunodéprimés, personnes âgées) vivant dans les zones où l’on retrouve la fièvre de la vallée doivent éviter le plus possible de sortir de chez eux les jours de vents (vecteurs de poussières et donc de spores) tout en fermant hermétiquement portes et fenêtres et éviter les sites de construction où la terre est remuée et les fermes où la terre est souvent retournée.

Il leur est également conseillé d’humidifier le sol dans leur jardin afin d’éviter la sécheresse de la terre et donc la création de poussière. Planter de l’herbe permet également d’éviter la création de poussières.

Ces personnes peuvent également porter des masques qui recouvrent la bouche et le nez afin de filtrer l’air qu’elles respirent les jours de grands vents ou de tempêtes de poussière par exemple. Ces masques doivent avoir une filtration minimum de 0.4 micromètres

Aucun commentaire pour "Fièvre de la vallée"

Commentez l'article "Fièvre de la vallée"

Les textes que vous publiez via ce formulaire sont accessible à tous, et sont susceptibles de constituer des données sensibles. Soyez en conscient lorsque vous rédigez vos messages : vous êtes responsable des informations personnelles que vous divulguez.