Fibula : Symptômes

Physiologie 

Le péroné qui est un os long situé à la face externe de la jambe ne joue pas un rôle anatomique et physiologique (mécanique) très important.

Néanmoins il sert d'attache à de nombreux muscles. Avec le tibia il constitue le squelette osseux de la jambe. Le tibia joue un rôle mécanique très important par rapport au péroné. En effet la plus grande partie du poids du corps, repose sur lui.

Le péroné s'articule avec le tibia en haut, légèrement en dessous du genou, constituant l'articulation péronéotibiale supérieureEn bas il s'articule avec le tibia et l'astragale constituant l'articulation tibio-péronéo-astragalienne.

D'autre part le péroné et le tibia sont reliés par l'intermédiaire d'une lame de nature fibreuse, appelée également membrane interosseuse. L'extrémité inférieure du péroné (malléole externe) permet la stabilité de la cheville.

Physiopathologie 

Les pathologies qui surviennent le plus souvent au niveau du péroné sont les fractures.

Généralement elles sont associées à d'autres fractures (du tibia).On distingue :

  • Les fractures de la partie médiane du péroné qui, quand elles sont isolées, sont simplement immobilisés (résine synthétique, plâtre moins fréquemment) pendant environ six semaines. Si l'on constate une fracture du tibia concomitante (survenant en même temps), c'est seulement celle-ci qui est traitée par ostéosynthèse chirurgicale. Cette dernière consiste à réunir les fragments osseux en utilisant des vis, des clous, ou encore d'autres moyens orthopédiques.
  • Les fractures de l'extrémité supérieure du péroné, sont le plus souvent accompagnées de fracture supérieure du tibia, et plus précisément des plateaux de celui-ci. Dans ce cas c'est seulement la fracture du tibia qui est traitée.
  • Les fractures de la malléole externe du péroné, sont classiquement classées en deux types :
    • Le simple arrachement entraîné par une entorse grave de la cheville, accompagné le plus souvent d'une désinsertion des ligaments latéraux et de la fracture de l'extrémité inférieure du tibia, ou de la malléole interne. Ce type d'accident nécessite un suivi orthopédique, car il est source d'instabilité de l'articulation de la cheville.
    • La fracture de l'extrémité inférieure du tibia ou de la malléole interne, nécessite une intervention orthopédique chirurgicale de type ostéosynthèse.

Aucun commentaire pour "Fibula"

Commentez l'article "Fibula"

Les textes que vous publiez via ce formulaire sont accessible à tous, et sont susceptibles de constituer des données sensibles. Soyez en conscient lorsque vous rédigez vos messages : vous êtes responsable des informations personnelles que vous divulguez.